SorelTracy Magazine - Mardi, 29 novembre 2022

Jeudi 3 novembre, 2022

Élections partielles Sorel-Tracy 2022

Sous le thème de l’ENVIRONNEMENT et du DÉVELOPPEMENT DURABLE: les candidats répondent aux questions de MAtv et du SorelTracy Magazine

(Équipe STM, 3 novembre 2022) – L’équipe de Mise à jour Sorel-Tracy a uni ses forces avec le SorelTracy Magazine afin de vous présenter une émission spéciale d’une heure sur l’élection partielle à la mairie de Sorel-Tracy.

À lire également, texte sur :
1 – Gouvernance
2 – Économie
3 – Environnement et du développement durable

Voici un condensé des questions posées et des réponses obtenues de Corina Bastiani, Jean Cournoyer et Patrick Péloquin sous le thème de l’environnement et du développement durable.

Thème de l’environnement et du développement durable

Question : On entend, à l’occasion, que des entreprises polluantes sont implantées dans la région de Sorel-Tracy depuis des années et qu’il faut apprendre à vivre avec.
Cependant, des spécialistes de la santé ont démontré que des poussières de grains émises par l’entreprise Richardson pouvaient avoir un effet néfaste sur la santé des citoyens. 
Comment comme maire(sse) vous engagez-vous à départager ce qui est acceptable pour faire rouler l’économie de ce qui est inacceptable pour la santé des citoyens ?

« Il est temps qu’on prenne soin des gens, de notre air et de notre eau. Je ne pense pas que ce soit en opposition avec notre économie, bien au contraire. Dans la conversation, il faut inclure d’autres paliers, dont la Santé publique. Je pense que Sorel-Tracy n’a pas suffisamment parlé avec la Santé publique dans les dernières années et avec le ministère de l’Environnement. […] Il y a des solutions innovantes, on est en 2022. Je pense que les entreprises sont prêtes à investir. On l’a vue avec Rio Tinto dernièrement. Mais il faut aller au-delà des promesses, il faut des plans d’intervention et des suivis. Il faut être créatifs pour innover. […] Ce qui est dangereux demande une intervention. » – Corina Bastiani.

« Richardson, c’est un gros problème en plein centre-ville […] Il faut trouver une solution en s’assoyant ensemble. On ne peut pas laisser Richardson envoyer de la poussière comme ça tous les 3 jours. Les citoyens n’accepteront pas ça et je crois que Richardson est capable de comprendre ça. Les moyens pour y arriver, je suis convaincu qu’il y en a […] Il faut que ce soit gagnant-gagnant. » – Jean Cournoyer.


« Je vais toujours prôner l’angle du développement durable. Au début de la fusion entre Sorel et Tracy, on s’est donné cet angle-là et c’est comme si on l’avait mis sur la glace depuis 12 ans. […] Ce que je propose, c’est que la Ville devienne proactive à la veille de la pollution. […] Je pense que la Ville pourrait se doter elle-même de détecteurs de qualité de l’air pour que nous-même ayons notre propre expertise. […] Si l’on détruit nos milieux de vie, ce n’est pas bon pour la Ville, les gens n’acceptent pas ça. » – Patrick Péloquin.

Question : D’un côté, nous avons les citoyens qui se disent en faveur d’une politique de l’arbre et de la sauvegarde de l’environnement à tout prix, de l’autre, le manque d’habitation et de logements sociaux est criant dans la région.  Comment pouvons-nous devenir une ville attrayante si des projets de développement domiciliaire sont bloqués par des politiques environnementales ?

« C’est une grosse affirmation que de dire que des projets sont bloqués actuellement pour des politiques environnementales. Je veux voir les projets qui sont sur la table, s’il y en a des bloqués ou non. […] Moi, ce dont je rêve c’est une couronne verte avec des liens qui se rendent jusqu’au centre-ville. Pour faire une ville saine avec un plan d’aménagement du territoire qui serait innovant. Ça se fait entre autres en collaboration avec la MRC. C’est essentiel que le territoire soit vu, non pas pour aménager à tout prix et pour loger à tout prix. Il y a des coûts à aménager de nouvelles rues, mais il y a aussi des coûts à laisser des logements insalubres, il faut régler le problème. » – Corina Bastiani.


« On ne coupera pas tous les arbres, je ne suis pas le gros méchant qui passe la scie mécanique partout comme le disent mes adversaires. J’ai fait des projets à Sorel qui ont été respectueux. S’il y en a un qui a planté des arbres, c’est bien moi. […] Une des plus grosses préoccupations au Québec, c’est le logement. J’aime ça un érable, mais j’aime ça aussi un humain. Un humain a besoin d’un logement, il a besoin d’un toit. […] Il y a moyen de faire les deux. Il faut qu’on grossisse, on n’a pas le choix. Des payeurs de taxes, ça va en prendre un peu plus. » – Jean Cournoyer.

« On ne parle pas d’opposer la protection de l’environnement et le développement domiciliaire. Ce n’est pas un ou l’autre, c’est les deux ensembles. […] Ce n’est pas l’idée de bloquer, c’est l’idée de bien faire. Quand on autorise un développement domiciliaire, c’est pour les 300 prochaines années. On ne peut pas revenir en arrière une fois qu’on aura rasé un boisé. […] Ça prend une réglementation. Il ne faut pas se fier à la bonne volonté des entrepreneurs pour faire du bon développement. […] Il faut mettre en avant les terrains vacants. Il y en a plein au centre-ville, on peut construire en hauteur, faire des logements abordables et aller dans le développement de notre région. » – Patrick Péloquin.

L’intégrale de l’émission sera disponible sur le web le 9 novembre à l’adresse suivante : https://matv.ca/sorel-tracy/mes-emissions/mise-a-jour-sorel-tracy

Elle est accessible aux abonnés de Vidéotron à la chaîne 09 ou 609 aux heures de diffusions suivantes :

Vendredi 4 novembre à 12h et 17h
Dimanche 6 novembre à 19h30
Mardi 8 novembre à 10h30 et 19h30
Mercredi 9 novembre à 19h et 22h30
Jeudi 10 novembre à 9h30

Publicité

Publicité