SorelTracy Magazine - Mardi, 29 novembre 2022

Jeudi 3 novembre, 2022

Sous le Thème de l’ÉCONOMIE: Les candidats répondent aux questions de MAtv et du SorelTracy Magazine

(Équipe STM, 3 novembre 2022) – L’équipe de Mise à jour Sorel-Tracy a uni ses forces avec le SorelTracy Magazine afin de vous présenter une émission spéciale d’une heure sur l’élection partielle à la mairie de Sorel-Tracy.

Afin de vous aider à faire un choix éclairé, les trois candidats ont répondu à une série de six questions sous les thèmes de la gouvernance, de l’économie et de l’environnement.

À lire également, texte sur :
1 – Gouvernance
2 – Économie
3 – Environnement et du développement durable

Voici un condensé des questions posées et des réponses obtenues de Corina Bastiani, Jean Cournoyer et Patrick Péloquin sous le thème de l’économie.

Thème de l’économie

Question : La MRC de Pierre-De Saurel a mis en place Développement économique Pierre-De Saurel (DEPS et ancien CLD) pour aider les entreprises à naître et prendre de l’expansion. Il s’agit d’une ressource à se partager puisque l’équipe est au service de chaque municipalité qui compose la MRC.  Comment comme maire(sse) comptez-vous inscrire la Ville centre de Sorel-Tracy dans cette démarche commune de développement économique ?

« Pour faire vivre notre ruralité, il faut une ville-centre forte. […] Je vois aussi la possibilité que Sorel-Tracy devienne un territoire de recherche. On a des industries et des entreprises fortes sur le territoire, il faut les faire rayonner. Mais il faut aussi leur donner des outils. […] Aller chercher des chaires de recherches pour nous aider à bien qualifier et aménager notre territoire en partenariat avec nos commerçants, nos entreprises et celles qui vont venir. La ruralité est importante, quand on a des villages qui sont vivants, on a une ville-centre qui est vivante […] C’est un partenariat et c’est une bonne idée que ça soit géré de façon régionale. » – Corina Bastiani.


« Il faut trouver un moyen de ne pas en venir à travailler chacun de notre côté. […] Il faut aider les organismes. […] Je veux m’asseoir avec la Chambre de commerce, DEPS et la MRC pour vérifier c’est quoi qui nous manque pour regrouper nos forces pour faire rayonner Sorel-Tracy. […] C’est pareil pour Io Expérience, les Régates, le Gib Fest. […] Je ne veux plus de guerre de clocher, je veux que l’on travaille ensemble. » – Jean Cournoyer.

« DEPS a une expertise. […] En tant que maire de Sorel-Tracy je siégerai au conseil d’administration. Il faut avoir confiance en eux. Ce n’est pas le maire de Sorel-Tracy qui dicte les orientations du développement économique, c’est ceux qui ont l’expertise. Il faut éviter que le maire fasse de l’ingérence. Le maire va donner une vision, une direction, mais ne se mêle pas de ce qui se passe là. […] La Ville de Sorel-Tracy est le moteur principal du développement économique de la région, il faut donc que la Ville de Sorel-Tracy augmente sa part d’investissement dans DEPS. » – Patrick Péloquin.

Question : Il revient souvent dans les discours que Sorel-Tracy a déjà été plus fleurissante qu’elle ne l’est actuellement. Il y a encore une image négative à briser de la Ville que certains décrivent comme le cul-de-sac de l’autoroute 30.  Selon vous, dans quels secteurs d’activités devons-nous investir à Sorel-Tracy afin que la ville retrouve ses lettres de noblesse et fasse la fierté de tous ses citoyens ?

« Moi, je pense qu’il est important que Sorel-Tracy soit belle et accueillante. […] Pour ça, il faut penser aux gens qui y habitent, qui y font commerce et le faire avec eux. […] Je pense à notre aéroport qui est à Saint-Robert. Il faut donner des facilités, il faut revoir notre façon d’organiser. Il faut être une ville ouverte et que les citoyens aient plus accès aux institutions. […] Avec ce qui se passe au pont-tunnel, les gens qui habitent sur la Rive-Sud n’auront plus envie nécessairement d’entrer sur l’île de Montréal. Il faut les attirer vers chez nous. C’est un enjeu de groupe. » -Corina Bastiani.

« On a Rio Tinto à Sorel-Tracy et plein d’usines. Les écoute-t-on ? Est-ce qu’on s’assoit avec eux ? Ont-ils tous les outils de la Ville ? Les aide-t-on suffisamment pour qu’ils avancent ? Il y a aussi le développement domiciliaire, on va en avoir besoin. L’environnement est important pour la population et les jeunes et c’est pour ça que je veux faire une table de concertation avec une douzaine de personnes de la population pour venir s’asseoir avec les hommes d’affaires pour trouver des solutions. » – Jean Cournoyer.


« Il y a une chose que je suis vraiment tanné d’entendre, c’est qu’on est le bout de la 30 et qu’il y a une morosité économique. Ce n’est pas vrai. […] On n’est pas le bout de la 30, on est le début de la 30. C’est ici qu’on reçoit les marchandises et c’est d’ici que les marchandises vont partir. […] Notre position géographique fait en sorte que c’est dans le secteur agroalimentaire qu’il faut investir. On est la porte de sortie de la Montérégie qui est le grenier du Québec. », Patrick Péloquin.

L’intégrale de l’émission sera disponible sur le web le 9 novembre à l’adresse suivante : https://matv.ca/sorel-tracy/mes-emissions/mise-a-jour-sorel-tracy

Elle est accessible aux abonnés de Vidéotron à la chaîne 09 ou 609 aux heures de diffusions suivantes :

Vendredi 4 novembre à 12h et 17h
Dimanche 6 novembre à 19h30
Mardi 8 novembre à 10h30 et 19h30
Mercredi 9 novembre à 19h et 22h30
Jeudi 10 novembre à 9h30

Publicité

Publicité