SorelTracy Magazine - Mardi, 17 mai 2022

Mardi 22 mars, 2022

Sorel-Tracy ouvre ses portes aux réfugiés ukrainiens

(Stéphane Martin, 22 mars 2022) – La grande région de Sorel-Tracy répond favorablement à l’appel du Comité sectoriel de main-d’œuvre de la métallurgie du Québec et du Chantier d’attraction de la main-d’œuvre de Sorel-Tracy qui souhaitent accueillir localement des réfugiés ukrainiens. Pour en faire l’annonce, différents représentants d’organismes locaux et élus étaient présents mardi matin à l’hôtel de ville.

Le Maire de Sorel-Tracy Serge Péloquin

On ignore pour le moment combien de personnes pourraient venir s’établir dans la région, mais l’on s’attend à ce que les femmes et les enfants ukrainiens soient priorisés. Le comité d’urgence affirme que la région a beaucoup à offrir, comme l’apprentissage de la langue française, des programmes d’intégration à l’immigration, de l’aide d’urgence en santé mentale, en plus de compter sur des organismes pouvant donner un coup de main sur les plans de l’alimentation et de l’emploi.

« Cette démarche est d’autant plus pertinente que plusieurs familles d’origine ukrainienne bien établies chez nous souhaitent participer à l’accueil des réfugiés. J’ai déjà contacté des organismes locaux et tous sont prêts à s’impliquer. Lorsqu’une crise humanitaire d’une telle ampleur survient, chacun doit faire sa part. Et Sorel-Tracy répond présente. De nombreux citoyens et citoyennes se sont aussi mobilisés et m’ont fait part de leur souhait de s’impliquer avec nous », affirme le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

En conférence de presse, le SorelTracy Magazine a fait remarqué que certains services étaient déjà difficiles à obtenir pour la population et à tenté de comprendre comment pouvait-on les promettre à de futurs réfugiés qui viendraient s’installer en terre soreloise. Il est question, entre-autres, de la pénurie de logement, de l’accès difficile à un médecin de famille ou un pédiatre et de la longue liste d’attente en service de garde. À cet effet, le maire a tenté de se faire rassurant. « On a des pourparlers pour un centre pratique d’accueil. Il n’y a rien d’attaché encore […] Pour ce qui est des services de garderie et de l’accès aux soins de santé, tout le monde répond présents. C’est une situation d’urgence, c’est fou ce que l’on peut faire dans ce temps là. C’est dans cette esprit-là que la mobilisation se fait aujourd’hui. »

Louis Plamondon & Sylvain Dupuis

Le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Sylvain Dupuis, appuie le Chantier d’attraction de la main-d’œuvre de Sorel-Tracy et sa région dans sa démarche de mobilisation humanitaire. « Nous croyons que cette organisation est toute désignée pour la coordonner. Elle a la capacité de fédérer les organisations autour de projets communs et d’envergure et elle regroupe les ressources nécessaires pour faciliter l’intégration des réfugiés ukrainiens. Nous nous engageons par le fait même à contribuer aux travaux de la démarche dans le but de réserver un accueil et une intégration qui soit à la hauteur du peuple ukrainien », ajoute-t-il.

Les deux députés de la région appuient ouvertement la démarche. Pour le député fédéral de Bécancour-Nicolet-Saurel, la région a toujours démontré sa capacité d’accueil. « Depuis le début de la crise, j’ai reçu de nombreux appels à mon bureau de circonscription de personnes prêtes à accueillir des familles ukrainiennes qui fuient présentement la guerre. Cela démontre à quel point notre région est toujours une terre d’accueil exceptionnelle pour les gens qui vivent des situations extrêmement difficiles. Nous l’avons fait dans le passé lors de la guerre du Vietnam, lors du tremblement de terre en Haïti ou durant la guerre en Syrie. La région répond encore présente lors de cette tragédie ukrainienne », déclare Louis Plamondon.

Les citoyens et les familles d’origine ukrainienne déjà établies dans la région qui souhaitent contribuer à l’effort régional peuvent contacter la Ville de Sorel-Tracy au 450-780-5600, poste 0, afin de signifier leur intérêt à se mobiliser. Il est possible d’offrir de l’hébergement temporaire, un service de traduction, ou un moyen de transport par exemple.

Des représentants du Comité sectoriel de la main-d’œuvre de la métallurgie et du Chantier d’attraction de la main-d’œuvre ont également pris la parole lors de cette conférence de presse. Vous pouvez prendre connaissance de leurs communiqués via les liens ci-dessous :

Les partenaires du chantier d’attraction de la main-d’oeuvre se mobilisent pour soutenir la communauté Ukrénienne
22 mars 2022

Le Comité sectoriel de la main-d’œuvre de la métallurgie lance une initiative inédite d’accueil pour les réfugiés ukrainiens
22 mars 2022

Publicité

Publicité