SorelTracy Magazine - Dimanche, 3 mars 2024

Mardi 25 juillet, 2023

Deux chefs d’accusation au criminel pour l’ex-maire Serge Péloquin

(Stéphane Martin, 25 juillet 2023) – L’ex-maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, devra faire face à la justice selon ce que rapporte le journal Les 2 Rives ce mardi matin.

Selon le journaliste Jean-Philippe Morin, il devra se présenter au palais de justice de Sorel-Tracy le lundi 28 août pour répondre à deux chefs d’accusation relativement à l’histoire d’écoute électronique qui aura mené l’ex-maire à être déclaré inhabile à exercer ses fonctions en juin 2022.

Depuis le début de cette saga, l’Unité permanente anti-corruption (UPAC) menait également une enquête qui se sera soldée par les chefs d’accusation que l’on connaît aujourd’hui. Selon la sommation disponible au palais de justice et dont nous avons obtenu copie, les chefs d’accusation concernent l’interception illégale de conversations privées et l’abus de confiance.

Rappelons qu’en avril 2022, du matériel d’écoute électronique avait été découvert dans le bureau d’un employé-cadre à l’hôtel de ville de Sorel-Tracy. Il aura fallu peu de temps afin d’apprendre que la personne espionnée était le greffier de la Ville, René Chevalier. Le maire de l’époque, Serge Péloquin, avait avoué avoir caché le dispositif en prétendant vouloir obtenir des preuves d’un soi-disant manque de loyauté du greffier.
À lire : Le maire livre sa version des faits à Radio-Canada

Quelques semaines plus tard, une enquête de la Commission municipale du Québec aura mené l’ex-maire à être déclaré inhabile à exercer ses fonctions.
À lire : Serge Péloquin déclaré inhabile à exercer ses fonctions de maire

Serge Péloquin aura occupé ses fonctions de maire de Sorel-Tracy jusqu’au 7 juillet 2022. Les élections partielles qui ont suivi auront mené à la victoire de Patrick Péloquin à titre de nouveau maire de la Ville le 20 novembre 2022.

Publicité

Publicité