SorelTracy Magazine - Lundi, 26 février 2024

Mercredi 25 janvier, 2023

Service animalier en zonage non conforme

L’homme d’affaires Jean Cournoyer veut démarrer un nouvel organisme


(Stéphane Martin, 25 janvier 2023) – L’homme d’affaires, Jean Cournoyer, y est allé de deux publications sur sa page Facebook mardi soir au sujet du refus des dirigeants du Service animalier Pierre-De Saurel de s’établir dans ses locaux nouvellement construits pour eux.

L’affaire qui a été étalée au grand jour lors de la campagne électorale pour la partielle à la mairie de Sorel-Tracy à l’automne dernier a fait couler beaucoup d’encre depuis. Les membres du conseil d’administration du refuge animalier affirment que le prix du loyer de Monsieur Cournoyer serait trop élevé pour que l’organisme s’y établisse. Un article paru cette semaine dans le journal Les 2 Rives laissait sous-entendre que le prix de ce loyer situé sur la route Marie-Victorin serait à peine plus élevé que le local temporaire que loue actuellement l’organisme sur la rue Elizabeth.

Il n’en fallait pas plus pour que l’homme d’affaires accuse le conseil d’administration de mauvaise foi. « Je vais tout faire en mon pouvoir pour arrêter cette situation insensée et régler une fois pour toutes le refuge animalier et, s’il le faut, je vais engager les personnes concernées et partir un centre animalier pour le bien de tout le monde et des animaux. […] Mes locaux du côté de Tracy sont prêts et tout a été fait dans les règles de l’art pour le MAPAQ et pour le bien des animaux. En passant, le local temporaire que je leur louais au centre-ville était de 2500.00 par mois, électricité, chauffage, climatisation et taxes d’affaires compris. Allez donc essayer de comprendre quelque chose là-dedans à part de la mauvaise fois du conseil d’administration. […] À partir de demain, je vais faire une demande pour un centre animalier pour la région et je vais être prêt à recevoir des animaux dans un mois. On a assez fait rire de nous », commente ouvertement Jean Cournoyer sur les réseaux sociaux.

De leur côté, les membres du conseil d’administration du Service animalier Pierre-De Saurel ont réagi ce matin par voie de communiqué. « Pour faire suite aux commentaires parus dans les journaux locaux, le conseil d’administration du Service animalier Pierre de Saurel et Régions tient à préciser que l’écart du loyer est de plus de 3500$ par mois et non de 400$ tel que mentionné par Jean Cournoyer lorsque le bail a été évalué dans son ensemble.

C’est une somme trop importante à assumer pour assurer la pérennité de l’organisme à court et à moyen terme.

Pour ce qui est de la suite des choses, tel que prévu, nous avons une rencontre avec nos villes partenaires en février afin de présenter le plan 2023 du Service animalier. Par respect pour nos villes partenaires, nous n’émettrons aucun autre commentaire d’ici cette rencontre. »

Rappelons que l’on apprenait la semaine dernière que la Ville de Sorel-Tracy lançait un ultimatum aux dirigeants du Service animalier Pierre-De Saurel afin que l’organisme se dote d’un local permanent, qui permettra d’assurer pleinement les services pour lesquels les citoyens paient sur le territoire. (Voir textes : https://www.soreltracy.com/la-ville-lance-un-ultimatum-au-service-animalier-pierre-de-saurel/ ) ( https://www.soreltracy.com/relocalisation-temporaire-des-solutions-sont-en-place-au-sas-pierre-de-saurel )

Publicité

Publicité