SorelTracy Magazine - Mardi, 17 mai 2022

Mardi 3 mai, 2022

Dossier d’écoute électronique à l’hôtel de ville de Sorel-Tracy

Le maire Serge Péloquin s’accroche au pouvoir

(Stéphane Martin, 3 mai 2022) – Le maire Serge Péloquin s’est livré à une mêlée de presse lundi soir à la sortie de la séance du conseil où il a vu la majorité des conseillers adopter une motion de non-confiance envers sa personne.

Le principal intéressé a fait savoir qu’il n’était pas question pour lui de démissionner.  « Moi j’ai été élu par les gens, je n’ai pas été accusé et personne ne m’a destitué. Je continue à jouer mon rôle de maire. C’est certain que ça peut déplaire […] On ne se fait pas des amis. […] Est-ce que je suis en tort ? Non. Il n’y a personne qui m’a accusé. […] J’ai été élu pour défendre les intérêts de la municipalité, c’est ce que je fais », laisse savoir Serge Péloquin.

« Ça s’appelle une game politique ce qu’on a vu ce soir. C’est correct, je respecte ça. On a déjà vu ça ici dans le passé. […] Je suis élu démocratiquement, je vais faire mon travail et faire en sorte que l’enquête se déroule correctement et l’on donnera un bilan de cette enquête-là. Si j’ai un blâme, à ce moment-là je prendrai mon blâme. »

Toujours selon ce qu’il a confié, lorsqu’il affirme que d’autres personnes étaient au courant du micro caché dans le bureau du greffier, Monsieur Péloquin parle de l’ancien directeur des ressources humaines, Denis Péloquin et de l’ancien directeur général Karl Sacha Langlois. Ce dernier qui occupe maintenant un poste dans une autre municipalité aurait déposé au conseil un rapport mentionnant l’écoute électronique tout juste avant son départ.

Ce serait ce qui aurait poussé le maire à qualifier les conseillers d’hypocrites en pleine séance du conseil.  « Ils étaient au courant, il y a même l’ancien directeur général qui est venu faire un rapport carrément. Ils sont au courant de tout ça. Je ne comprends pas pourquoi ce soir dans leur sortie, ils oublient toutes les informations qu’ils avaient déjà en tant que conseil. »

Rappelons que la séance du conseil de lundi soir a porté exclusivement sur le dossier d’écoute électronique qui s’est fait dans le bureau du greffier René Chevalier. (Voir texte : https://www.soreltracy.com/un-conseil-de-ville-ca-parle-par-resolutions-ce-soir-on-a-parle-patrick-peloquin/ )

Publicité

Publicité