SorelTracy Magazine - Dimanche, 21 avril 2024

Mercredi 3 avril, 2024

Le maire Patrick Péloquin se porte à la défense du centre-ville de Sorel-Tracy

(Stéphane Martin, 3 avril 2024) – Le maire de Sorel-Tracy s’est permis de sortir du texte de son discours qu’il livrait, jeudi dernier, devant les membres de la Chambre de commerce afin de marteler le message qu’à ses yeux, le centre-ville est en bonne santé.

Patrick Péloquin réagissait à certains commentaires négatifs qui lui sont parvenus à la suite de l’annonce de la fermeture de la succursale de Fournitures de Bureau Denis située au 72, rue du Roi.

« Des échecs commerciaux, malheureusement, c’est la réalité et ça arrive. […] J’ai de sérieux doutes quand j’entends dire que le centre-ville est mort.  Le Marché des arts Desjardins, c’est 8 M$ d’investissement. Le Centre des arts contemporains, c’est 2 M$ d’investissement. La Banque Nationale, c’est 5.5 M$ d’investissement, Le Saint-Thomas 2.0, c’est 2.4 M$ d’investissement. »

« C’est sans compter les initiatives privées comme Descartes qui est dans l’ancien Presse café, Colosse sur la rue du Prince au centre-ville, Christophe au coin du carré Royal, Créations CheeseCakes qui est venu prendre l’ancienne place du Christophe. L’Annexe qui va devenir un espace de bureaux, il y aura l’implantation d’une entreprise là-bas. Le restaurant italien qui ouvre ses portes à côté du Tire-Bouchons, le Salut Québec qui a pris la place de l’ancien Mythos.»

« L’ancien Jacob, il commence à y avoir des choses qui se passent là-dedans. Le centre-ville est mort ? Absolument pas ! Il est vivant, mais il se transforme », mentionne avec conviction le maire de Sorel-Tracy, Patrick Péloquin.

Publicité

Publicité