SorelTracy Magazine - Dimanche, 16 juin 2024

Lundi 13 mars, 2023

Terrain cédé pour la construction de logements sociaux

« Ce serait la fin des compétitions équestres et l’Expo agricole serait en péril » – Marco Lavallée

(Stéphane Martin, 13 mars 2023) – L’intention de la Ville de Sorel-Tracy de céder un terrain, situé derrière le Canadian Tire, afin de construire des logements sociaux inquiète hautement les dirigeants de la Société d’agriculture de Richelieu.

Rappelons que la semaine dernière, les élus étaient appelés à répondre à l’Office d’habitation Pierre-De Saurel qui demande la cession d’un lot de 90 000 pieds carrés situé derrière le Canadian Tire afin de déposer un projet de construction dans le cadre du Programme d’habitation abordable Québec.  En confirmant son intention de céder le terrain, la Ville s’engage à desservir ledit lot en services municipaux et y construire les infrastructures nécessaires advenant la réalisation du projet.
(Voir texte : https://www.soreltracy.com/un-projet-de-construction-de-logements-sociaux-dechire-les-elus/  )

Marco Lavallée

Bien qu’il ait été mentionné à l’oral que le projet pourrait changer d’endroit en cours de route, le libellé de la résolution adoptée laisse craindre le pire pour l’avenir de la Société d’agriculture. « Advenant que le projet ait lieu à cet emplacement, ce serait la fin des compétitions équestres et l’Expo agricole serait en péril tout comme l’ensemble de nos activités. Depuis la construction du Centre multifonctionnel en 2010, on tient des compétitions équestres chaque semaine entre le 1er mai et le 30 septembre. Le terrain nous sert à accueillir les compétiteurs. C’est un peu plus de 150 remorques qui sont stationnées là toutes les semaines », fait valoir le directeur général de la Société d’agriculture de Richelieu, Marco Lavallée.

Ce dernier insiste sur le fait qu’il n’est pas contre la construction de logements sociaux.  « C’est une grande nécessité dans la région, mais il y a certainement d’autres endroits pour accueillir ce projet. Je veux sensibiliser les élus sur le fait que nos compétitions équestres représentent annuellement environ 7 M$ en retombées économiques, selon une étude qui a été faite il y a quelques années par Desjardins Strategic Marketing.  C’est de l’argent neuf en hébergement, en essence et en restauration, car les compétiteurs proviennent à 95% de l’extérieur. Avec 2 500 visiteurs chaque fin de semaine, cela représente 50 000 personnes qui passent à Sorel-Tracy entre le 1er mai et le 30 septembre. Avons-nous vraiment les moyens de laisser partir une telle somme ? »

Le directeur général rappelle également que sur le 2.3 M$ que représentait la construction du Centre multifonctionnel en 2010, la Ville de Sorel-Tracy était partenaire à la hauteur de plus de 328 000$.  « Cette parcelle de terrain faisait partie intégrante du projet. Et n’oublions pas qu’à l’époque, les gens d’affaires avaient contribué au projet en y donnant plus 400 000$. Encore aujourd’hui, des donateurs privés nous remettent annuellement plus de 100 000$ en commandite pour maintenir nos installations parce qu’elles rapportent à la région. Je crois qu’il y aurait beaucoup de mécontents si l’on devait cesser nos activités », ajoute Marco Lavallée.

La Société d’agriculture du Richelieu fête cette année son 174e anniversaire ce qui en fait la plus vieille entreprise de la région. Une rencontre est prévue cette semaine avec le maire afin de le sensibiliser sur les impacts possibles de la décision rendue la semaine dernière.

Publicité

Publicité