SorelTracy Magazine - Mardi, 21 mai 2024

Mardi 7 mars, 2023

Un projet de construction de logements sociaux déchire les élus

(Stéphane Martin, 7 mars 2023) – Le vote a été demandé lundi soir lors de l’assemblée ordinaire du conseil municipal de la Ville de Sorel-Tracy au sujet d’un projet de construction de logements sociaux.

Les élus étaient appelés à répondre à l’Office d’habitation Pierre-De Saurel qui demande la cession d’un lot de 90 000 pieds carrés situé derrière le Canadian Tire afin de déposer un projet de construction dans le cadre du Programme d’habitation abordable Québec. En confirmant son intention de céder le terrain, la Ville s’engage à desservir ledit lot en services municipaux et y construire les infrastructures nécessaires advenant la réalisation du projet.

Sylvie Labelle – (Capture d’écran)

C’est la conseillère Sylvie Labelle qui a demandé le vote sur la question. « Je suis contre parce qu’à mon avis l’endroit est inadéquat pour la construction de logements sociaux. […] Ce terrain est enclavé, les logements seraient au bout d’un cul-de-sac derrière des bâtiments commerciaux. […] Cela représente des coûts très importants pour la municipalité parce que ce terrain n’est pas desservi. Je ne veux pas être mal interprété. Je ne suis pas contre des investissements majeurs pour des logements sociaux, mais je suis contre le faire à cet endroit que je juge inapproprié », de faire valoir la conseillère du district de Richelieu.

Elle fut rejointe dans ses propos par le conseiller du district Saint-Laurent, Martin Lajeunesse. « Je pense qu’à Sorel-Tracy, on a des endroits beaucoup plus jolis pour ce type d’habitation. […] Je suis d’accord que ça nous prend des logements sociaux, mais pas à cet endroit. »

Le conseiller du district de Bourgchemin avait un avis différent de ses deux collègues. « On a le problème de trouver un terrain d’une superficie assez bonne pour construire des logements sociaux […] On pourrait préciser que c’est un engagement de la Ville de fournir ce terrain, mais si une opportunité autre se présente à la Ville avec un terrain différent, je crois que l’on pourra faire des démarches pour déménager le projet. […] Je vais voter pour afin que l’Office puisse aller en appel d’offres », mentionne Olivier Picard.

Patrick Péloquin – (Capture d’écran)

Ce dernier a été appuyé par les conseillers Stéphane Béland, Benoît Guèvremont et Mathieu Gagné. Dominique Ouellet et Jocelyn Mondou étant absents, la résolution a été adoptée à la majorité.

« Ce n’est pas facile. On est déchiré entre la nécessité du logement social et l’emplacement parce que l’on cherche une qualité de vie. […] Dans le libellé, on parle de l’engagement, ça veut dire que le projet n’est pas définitif. […] On souhaite que l’autorisation soit donnée et pendant ce temps, on pourra regarder s’il y a des terrains plus intéressants. […] Ça démontre les débats que l’on a au conseil de Ville. […] C’est un bel exercice démocratique », de conclure le maire Patrick Péloquin.

Publicité

Publicité