SorelTracy Magazine - Vendredi, 17 septembre 2021

Mercredi 25 août, 2021

Élections fédérales 2021

Yanick Caisse veut agir pour protéger les pensions des honnêtes travailleurs de sa circonscription

Sorel, Québec – C’est fini le temps où les élites pigeaient dans les fonds de pensions des travailleurs pour éponger des déficits ou pour se payer de luxueux bureaux : les conservateurs veulent modifier la loi pour empêcher les hauts cadres des entreprises de s’offrir des primes lorsque l’entreprise est en processus de faillite ou de restructuration, à moins que le régime de retraite ne soit entièrement financé.

« Bien trop souvent, nous avons vu des travailleurs, sans que ce soit de leur faute, être contraints de subir de fortes réductions de leurs pensions lorsque l’entreprise pour laquelle ils travaillaient fait faillite. Pensons à l’entreprise Acier Atlas dans mon comté. Si une entreprise fait faillite ou est restructurée, ce sont les travailleurs qui méritent la protection, pas l’élite dirigeante. On va traiter les travailleurs et les pensionnés en priorité», a mentionné Yanick Caisse.

Les conservateurs veulent aussi obliger les entreprises à être plus transparentes au sujet du financement de leur régime de retraite. Les entreprises auraient ainsi des comptes à rendre vis-à-vis de leurs employés.

Pour s’assurer que les besoins des travailleurs soient entendus au plus haut niveau, un gouvernement conservateur va exiger que les employeurs sous réglementation fédérale avec plus de 1 000 employés ou un revenu annuel de plus de 100 millions de dollars fassent une place à leurs travailleurs au sein de leur conseil d’administration.

Les secteurs sous réglementation fédérale sont, entre autres, l’aérospatiale, le camionnage, l’expédition maritime, le transport ferroviaire, le pétrole, le gaz, les mines, les télécommunications et les services bancaires. Ensemble, ces secteurs emploient des centaines de milliers de travailleurs dans tout le pays.

« Seuls les conservateurs prévoient agir pour protéger les pensions des honnêtes travailleurs. C’est terminé de voir des retraités ne pas pouvoir vivre des fruits du travail qu’ils ont pourtant pratiqué toute leur vie ! C’est se moquer du monde », a conclu Monsieur Caisse.

Source : Comité électorale de Yanick Caisse

Publicité

Publicité