SorelTracy Magazine - Jeudi, 18 août 2022

Vendredi 26 novembre, 2021

Les Éperviers jouent avec le feu, mais l’emportent !

But de Olivier Hinse en 3e période

(Jean Doyon) – Les Éperviers de Sorel-Tracy ont mis fin à une séquence de trois défaites consécutives, en l’emportant ce soir au Colisée Cardin par la marque de 7 à 4 devant un peu plus de 800 spectateurs en ce jeudi soir.  Sauf que le pointage n’indique pas vraiment l’allure de la rencontre, car les hommes de Christian Deschênes ont connu une très mauvaise première période, une excellente 2e, et se sont sortis d’embarras de façon magistrale, malgré une fin de match truffée de pénalité contre eux.

De son côté le COOL FM de St-Georges a amélioré son pourcentage de réussite sur les jeux de puissance, puisque 3 des 4 buts du COOL a été marqué avec l’avantage d’un homme.  La 2e période leur a été couteuse, les Éperviers avaient le couteau entre les dents avec 3 buts sans riposte, et un résultat net de 18 tirs au but contre 3 en leur défaveur.  En 3e, les joueurs de Serge Forcier ont bien joué en ajoutant deux autres buts, mais les Éperviers voulaient visiblement la gagner cette partie.

Les filets étaient protégés par Marc-Antoine Gélinas du côté de Sorel-Tracy, tandis que Raphaël Girard était devant celui du Cool FM.

Les Éperviers ont démontré une attaque assez misérable en première période, alors que le COOL FM semblait avoir confiance en ses moyens. Avec 15 lancers au but contre 10, en faveur des hommes de Serge Forcier, St-Georges en a profité pour s’imposer surtout grâce à deux buts sur des jeux de puissance.

Michael Rhéaume, bien positionné dans l’enclave, a ouvert la marque d’un tir parfait sur un intelligent jeu d’attiré derrière le filet de Mathieu Nadeau, Gélinas était déjoué et les Beaucerons menait 1 à 0.

Maxime Ouimet fait sa part en offensive avec un but et une passe

Mais ce fut de courte durée. Fouetté par ce qui venait de se passer, les Éperviers contre-attaque et après quelques arrêts de Girard, Olivier Caouette laisse le disque derrière à Maxime Ouimet qui s’avance et va marquer d’un tir bas pour niveler le pointage 1 à 1.

Mathieu Dumas écope de deux pénalités de suite, et sur la 2e, le jeu de puissance du COOL FM se met en branle et Maxime Guyon va tricoter derrière le filet de Gélinas. Guyon décide de surprendre Gélinas en lui faufilant le disque derrière ses jambières et il marque son 3e de la saison et redonne l’avance aux siens 2 à 1.

Une tempête devait certainement sévir à l’extérieur de l’amphithéâtre de la rue Victoria, puisque le vent a complètement changé de direction en 2e période. Christian Deschênes a sûrement parlé à ses joueurs parce que les Éperviers sont sortis en lion du vestiaire et ont attaqué en force. Le gardien Girard a résisté comme il a pu, mais à 18 tirs contre lui, contre 3, ce qui devait arriver arriva. Au terme d’un 4 minutes de punitions à St-Georges, Charles Tremblay dirige un autre lancer sur le filet, et la rondelle ricoche sur Antoine Waked (4e) pour finir sa course dans le but. Après consultation des officiels, le but est bon.

Le but de Antoine Waked

Puis, une mauvaise passe d’un défenseur de la Beauce, effectué transversalement en zone défensive et intercepté par Olivier Hinse, va conduire au but égalisateur quand il remettra la rondelle à Paquin-Boudreau puis à André Bouvet-Morrissette (8e), qui n’a qu’à finir le travail pour donner l’avance aux Éperviers 3 à 2. Un beau Tic-Tac-Toe.

Un mauvais changement du côté de St-Georges permet une descente à deux contre un, et Dany Potvin viendra marquer son 2e de la saison avec l’aide de Kevin Gadoury, et c’est 4 à 2 Sorel.

L’arrêt clé du match sera celui réalisé par Marc-Antoine Gélinas en 3e période, contre un bel échange entre les joueurs d’un trio d’attaque de St-Georges.  Spectaculaire !

Le COOL FM viendra niveler le pointage avec deux buts, celui de Alexandre Perron-Fontaine, son premier de la saison sur des passes de Tifu et Guyon à 8:20, le seul but marqué à forces égales pour St-Georges.

Puis, une situation plutôt inusitée, quand Olivier Caouette, qui venait de presque terminer une pénalité sans dégât, sort trop tôt du banc de punition et se voit décerner une autre pénalité pour « Substitution illégale ».  Cette pénalité conduira au 4e but du COOL FM, et donc le but qui égalait la marque 4 à 4, celui de Simon Demers (2e) avec l’aide de Lacroix et Verret, en avantage numérique.

Olivier Hinse qui voulait marquer et qui a travaillé fort toute la soirée a vu son rêve se réaliser à 17 minutes 23 secondes, toujours en 3e, quand André Bouvet-Morrissette lui a servi une passe « sul tape » pour s’évader complètement seul et déjouer enfin Girard entre les jambières.  5 à 4.

Et là, tout va très vite.  En sauvant son gardien et en ramassant une rondelle libre près de la ligne rouge du filet, Antoine Waked tente un tir d’un bout à l’autre de la patinoire et la rondelle, bien dirigée, termine sans course dans un filet désert.  6 à 4.

Les Éperviers ne laissent rien trainer et poursuivent l’attaque, ce qui permet à David Massé de marquer enfin, son premier but de la saison, grâce à un Tic-Tac-Toe entre lui, Brodeur et Potvin.  C’est donc un pointage final de 7 à 4 pour Sorel-Tracy, une 8e victoire qui va ramener les choses à l’ordre dans le camp sorelois.

Mention spéciale à Charles Tremblay qui a donné tout ce qu’il avait en écoulant les 8 pénalités contre son équipe.  D’ailleurs, les sélectionneurs d’étoiles n’ont pas manqué de souligner son effort en lui décernant la 3e étoile de la rencontre. Mention honorable à Tifu, Lacroix et Guyon pour l’équipe de Serge Forcier.

Les lancers : 39-30 en faveur des Éperviers

Les Trois Étoiles
1- Antoine Waked (SOR)
2- Olivier Hinse (SOR)
3- Charles Tremblay (SOR)

Antoine Waked

David Massé

Publicité

Publicité