SorelTracy Magazine - Vendredi, 17 septembre 2021

Dimanche 18 juillet, 2021

Diminution du taux de nicotine dans les produits de vapotage

Une décision accueillie favorablement chez les détaillants

Le gouvernement fédéral limite désormais à 20mg le taux de nicotine que l’on retrouve dans les produits de vapotage.  À Sorel-Tracy, la décision est accueillie favorablement par la majorité des détaillants qui affirment que cela représente une bonne nouvelle pour la santé de nos jeunes.

C’est le 23 juillet qu’entrera en application la nouvelle réglementation qui fera disparaître des tablettes les bouteilles de liquide qui pouvaient contenir jusqu’à 50mg de taux de nicotine. « Ce sont des sels de nicotine qui avaient été créés pour les gros fumeurs invétérés. Cela amène rapidement un « peak » de nicotine au cerveau sans irriter le système respiratoire. Cependant, on est à même de constater que ce ne sont pas les fumeurs invétérés qui consomment les sels, mais les jeunes non-fumeurs. C’est tellement fort que ça « buzz ». Dans le jargon populaire, les jeunes appellent ça une « dozeuse », ils prennent leurs doses de nicotine », explique le propriétaire de Evape, Manuel Lavallée.

Ce dernier ne craint pas la disparition de ces sels de nicotine.  « Cela allait bien pour nous avant l’arrivée des sels de nicotine, le taux de réussite des gens qui voulaient passer de la cigarette de tabac à la vape était très bon. Cela va donc continuer à bien aller après la disparition des sels de nicotine. »

Manuel Lavallée & Alison Paris

Même son de cloche chez Vape Sublime.  « C’est une bonne nouvelle. […] 50mg c’est beaucoup trop et ça incitait beaucoup les plus jeunes à vapoter juste pour le plaisir. C’est vraiment fort, ç’a créé une dépendance. Les gens qui nous en achetaient étaient les 18-19 ans qui n’avaient jamais fumé la cigarette. Ils prenaient ça pour se doser. […] Le but n’était pas d’arrêter la cigarette », ajoute la gérante, Alison Paris.

Autre combat en vu

Madame Paris mentionne cependant craindre la suite de la nouvelle loi sur le tabac qui vise à éliminer les arômes que l’on retrouve dans les liquides de vapotage.  « Ça, c’est une moins bonne nouvelle. La majorité des gens qui viennent en boutique veulent arrêter de fumer. Les arômes fruités leur permettent d’enlever le goût de la cigarette et de ne plus retourner vers le tabac. Je crains qu’en enlevant les saveurs, les gens retournent simplement vers la cigarette standard », de conclure la gérante de Vape Sublime en rappelant que le gouvernement n’a pas encore statué sur la question.

Mentionnons que le propriétaire de Popavape de Sorel-Tracy, Alexis Bouthillette, a préféré ne pas répondre à nos questions.

 

Publicité

Publicité