SorelTracy Magazine - Lundi, 4 juillet 2022

Vendredi 27 mai, 2022

Une autrice de Contrecoeur, Myriam Vincent, publie son deuxième roman


(27 mai 2022) – Après avoir remporté le Prix des Rendez-vous du premier roman avec Furie, Myriam Vincent nous revient avec un deuxième roman, À la maison. Dans celui-ci, elle explore le thème bien connu de la maison hantée pour plonger dans des questions liées à la maternité et aux transformations identitaires qu’elle sous-tend.

Synopsis :

Jessica a tout pour être heureuse : un amoureux attentionné, un bébé à venir, et une maison fraichement acquise qui, bien qu’un peu isolée, leur permettra de jeter les bases d’une vie familiale tout à fait classique. Certes, leur nouvelle demeure a une apparence très étrange, mais en pleine crise de l’immobilier et compte tenu de leur humble budget, ce n’est rien qu’un peu de rénovations et beaucoup d’amour ne sauraient arranger.

Pourtant, rien ne se passe comme elle se l’imaginait : la grossesse est ardue et ne ressemble pas du tout à l’expérience merveilleuse et épanouissante qu’on lui avait promise avant qu’elle ne la vive. Rapidement forcée d’arrêter de travailler, elle se sent oppressée dans cette maison dont les bruits et la blancheur immaculée lui apparaissent de plus en plus inquiétants. Plus elle est seule à l’intérieur, plus le malaise grandit, au même rythme que l’enfant dans son ventre. Comme si la maison était vivante. Comme si elle était habitée par autre chose que Jessica et sa famille.
Serait-ce la fatigue inhérente à sa condition et son imagination qui lui font voir des phénomènes surnaturels, ou est-ce que quelque chose d’inconcevable vibre réellement dans les murs de la maison ?

Extrait :

« Je ne lui faisais pas confiance, à la maison. Je me méfiais d’elle, et j’avais l’impression – je sais que c’est fou, mais je le sentais, comme on le sent quand un étranger nous fixe du regard dans le métro, ou quand un ami nous ment sous son sourire – j’avais l’impression qu’elle se méfiait de moi, elle aussi. »

Biographie :

Née à Contrecoeur en 1994, Myriam Vincent détient une maîtrise en Littératures de langue française à McGill. Son premier roman, Furie, a remporté le prix des Rendez-vous du premier roman de Chambéry. Elle est également éditrice chez Poètes de brousse, où elle dirige la collection Prose.

Publicité

Publicité