SorelTracy Magazine - Vendredi, 17 septembre 2021

Mercredi 4 août, 2021

Opération policière sur la rue Prince Une arrestation sème la cohue

Une arrestation sème la cohue

Une opération policière survenue vendredi dernier sur la rue Prince à Sorel-Tracy n’est pas passée inaperçue alors qu’elle s’est soldée par un attroupement de jeunes qui ont assisté de près à la scène. Plusieurs vidéos circulent actuellement sur les réseaux sociaux provoquant plusieurs commentaires.

« Au départ, c’est un jeune qui a fait un vol dans un véhicule et qui a utilisé une carte de crédit qu’il venait de voler. Les policiers ont fait une perquisition à son lieu de résidence. C’est pendant cette perquisition que l’autre personne [son colocataire], qui n’avait rien à voir dans l’histoire, aurait entravé le travail des policiers. Les policiers ont décidé de procéder à son arrestation et ont demandé l’aide de collègues parce que le jeune homme résistait à son arrestation et c’est à ce moment qu’est survenu l’attroupement », explique la porte-parole de la Sûreté du Québec, la sergente Aurélie Guindon.

« Le premier suspect a 17 ans et a été arrêté après le vol. Il faisait aussi l’objet de mandats d’arrestation, donc il est demeuré détenu le temps de la comparution. On ne peut dévoiler son identité puisqu’il est d’âge mineur. Quant à celui qui a résisté à son arrestation, il s’agit de Samuel Boucher, 19 ans. Le dossier a été soumis pour entrave et menaces, mais les procureurs pourraient modifier les accusations. »

Toujours selon les informations fournies par la Sûreté du Québec, aucune autre arrestation n’a été effectuée et les événements n’auraient fait aucun blessé. Le poivre de cayenne aurait été utilisé qu’envers le suspect qui résistait à son arrestation.

Les autorités policières ne commenteront pas les vidéos qui circulent actuellement sur le web, mais rappellent qu’il y a toujours deux côtés à une médaille. « Souvent, ce que l’on voit des vidéos sur les médias sociaux, ce n’est qu’une portion de l’intervention et non l’entièreté. On comprend que cela suscite des réactions, mais il ne s’agit que d’une partie de l’intervention », soutient la porte-parole.

Sur sa page Facebook, la mère de Samuel Boucher stipule avoir formulé une plainte en déontologie policière alors qu’elle dit trouver inacceptable l’arrestation brutale de son fils.

Publicité

Publicité