SorelTracy Magazine - Mardi, 17 mai 2022

Vendredi 8 avril, 2022

Une année 2021 bien remplie pour le CABBR du Bas-Richelieu

Frédéric Cournoyer et Ando Andrianady

(Stéphane Martin, 8 avril 2022) – Centre d’action bénévole du Bas-Richelieu (CABBR) déposait dernièrement son rapport annuel 2021 qui a été marqué par la suite de la pandémie de COVID-19 qui a affecté particulièrement les ressources humaines et financières.

Les dirigeants ont remarqué qu’il y a eu une recrudescence des besoins dans la communauté́, dont une partie est fragilisée par la pandémie. Le nombre de personnes bénéficiant d’aide alimentaire n’a cessé d’augmenter et après une stabilisation durant l’été́, a ensuite continué d’augmenter en fin d’année. Pratiquement trois fois plus d’enfants ont bénéficié́ du service de Déjeuner-école, en incluant les frères et sœurs en bas âge ou fréquentant l’école secondaire, mais ne pouvant pas avoir accès au service habituellement. Cette explosion des besoins a créé une pression et une fatigue importantes chez les employés.

Voici quelques faits saillants qui démontrent le travail accompli par le CABBR en 2021 : 2 505 bénéficiaires, 201 bénévoles, 30 346 heures de bénévolat, 152 031 kilomètres parcourus, 5933 aides alimentaires, 21 007 déjeuners distribués, 2044 rapports d’impôts, 1 111 transports médicaux, 40 248 repas de Popote roulante et 598 paniers de Noël.

« Il a fallu se réinventer, notamment pour les services de Déjeuner-école, la guignolée et la distribution des paniers de Noël. Malgré́ tout, le CABBR a poursuivi sa mission et a même ajouté un nouveau service pour briser l’isolement des personnes âgées. Nous avons également développé́ des partenariats avec A&W Canada et Repas-partagé, au profit des Déjeuners-écoles, et avec le nouveau magasin Tigre Géant, aux Promenades, pour recueillir ses invendus », mentionne le directeur général, Ando Andrianady.

Ayant été́ touchés par la détresse et l’isolement amené́ par la pandémie chez nos aînés, les dirigeants du CABBR ont créé un projet pilote « Les visites d’amitié́ ».  Le but de ce service est de briser l’isolement, identifier les perceptions négatives liées au vieillissement et développer un regard critique face aux préjugés. Chaque semaine, un bénévole doit appeler ou visiter la personne âgée avec qui il est jumelé́. Le fait d’être toujours jumelé́ avec la même personne créer des liens et amène une certaine quiétude d’esprit chez la personne âgée.

« J’en profite pour remercier chaleureusement, les bénévoles, les employés ainsi que les administrateurs du CABBR. Je suis très fier de ce que notre organisme représente dans notre région », de conclure le président du CABBR, Frédéric Cournoyer.

Il est possible de consulter le rapport annuel complet à d’adresse : http://www.cab-basrichelieu.org/docs/Rapport annuel 2021.pdf

Publicité

Publicité