SorelTracy Magazine - Jeudi, 18 août 2022

Vendredi 10 Décembre, 2021

Une 500e victoire historique pour Marc-André Fleury

Photo: Courtoisie LNH

Les Blackhawks de Chicago étaient au Centre Bell hier pour y affronter le Canadien, et l’entraineur-chef des Hawks, Derek King n’a pas hésité un instant à donner le filet à Marc-André Fleury qui avait une occasion en or, devant les siens, d’atteindre la marque historique des 500 victoires en carrière dans la Ligue nationale de hockey et devenir le 3e meilleur gardien à ce chapitre.

Devant une foule annoncée de 20 447 spectateurs au Centre Bell à Montréal, les Blackhawks l’ont emporté au compte de 2 à 0 contre les Canadiens, un 5e revers de suite pour le Tricolore, mais un 69e blanchissage pour Fleury à son 901e match dans la LNH.

Avec cette 500e victoire, le Sorelois de 37 ans du Rang Ste-Thérèse à Sorel-Tracy vient de rejoindre Martin Brodeur (691) et Patrick Roy (551) dans le club très restreint des gardiens totalisant 500 victoires ou plus dans l’histoire de la Ligue.  Il a repoussé les 30 lancers des Canadiens de Montréal.  La foule a salué l’exploit en scandant « Fleury, Fleury » vers la fin de la rencontre, en plus de l’applaudir chaleureusement quand l’annonceur maison Michel Lacroix a souligné le fait d’armes et qu’il l’a nommé à titre de la première étoile du match.

Image: Courtoisie RDS

Ce qu’ils ont dit après le match :

« C’est spécial, je pensais vraiment que le monde me haïssait à Montréal », disait-il en entrevue après la rencontre, en plus d’avoir été touché par la marque de reconnaissance du trio de joueurs du CH qui l’ont salué.  « Toutes ces années, je me faisais crier après ou huer. Ce ne sont jamais mes meilleurs matchs ici. Ce sont toujours des soirées difficiles à Montréal. D’avoir obtenu cette 500e victoire avec ma famille et mes amis dans l’amphithéâtre, en plus de l’accueil des ‘fans’, c’est chaleureux. Ça fait du bien. »

« C’est une des personnes les plus gentilles que j’ai rencontrées dans toute ma carrière, a commenté Jonathan Drouin. C’est quelqu’un de vraiment humble qui travaille fort pour peaufiner son jeu. J’aurais préféré voir sa 500e victoire à la télé plus tard, mais je suis content pour lui.»

« C’est sûrement un moment spécial pour lui, d’accomplir ça ici, a commenté Dominic Ducharme. Cinq cents victoires, il faut lui lever notre chapeau. C’est une belle carrière. Nous voulions qu’il atteigne le plateau, mais pas contre nous. »

Photo: Courtoisie LNH

« Ça fait quand même un bout que j’y pense, a déclaré Fleury. Peut-être même quelques années. On dirait que c’est un chiffre que je me mettais en tête, que je voulais atteindre avant d’accrocher mes jambières. Je suis fier d’avoir réussi.

« J’ai toujours rêvé à la LNH et j’ai tellement admiré les Canadiens aussi. Les Patrick Roy, les Martin Brodeur. Je ne pensais pas me rendre à cette étape, d’avoir la chance de commencer ma carrière aussi jeune et de faire partie de très bonnes équipes. Je suis vraiment chanceux d’avoir connu ce parcours. »

« C’est formidable, a commenté le capitaine Jonathan Toews. C’est tellement approprié qu’il signe cette importante victoire ici, à Montréal, et qu’il rejoigne les grands de l’histoire. Il y a eu de très bons gardiens qui ont grandi dans la province. Je suis heureux d’avoir fait partie de cette soirée. »

« Vous voyez les noms qui sont au sommet avec le sien, a déclaré l’entraîneur-chef Derek King. C’est un plateau incroyable et on ne verra pas ça souvent. […] Les partisans des Canadiens ont démontré beaucoup de classe en l’ovationnant. Je n’avais jamais vu ça dans un amphithéâtre adverse. »

Un souvenir de 2009 au Parc Regard sur le Fleuve.

Publicité

Publicité