SorelTracy Magazine - Mardi, 30 novembre 2021

Samedi 6 novembre, 2021

Une 4e victoire de suite pour les Éperviers


(Jean Doyon, 6 novembre 2021) – C’était rebelotte aujourd’hui au Colisée Cardin alors que les Éperviers recevaient encore les 3L de Rivière-du-Loup, encore à 15h, et les Oiseaux ont encore remporté la victoire au compte de 5 à 1 devant 1008 spectateurs. Honnêtement, c’était même 5 à 0 jusqu’à la 59e minute de jeu quand Jean-Phillip Chabot est venu enlever le blanchissage au gardien Domenic Graham, lors d’un jeu de puissance en faveur des 3L.

Ce match était celui de Olivier Caouette et de Olivier Hinse, qui ont cumulé chacun deux buts pour l’équipe du Pays du Survenant, tandis que Gabryel Paquin-Boudreau avec deux points de plus (1b, 1p), termine une fin de semaine de 7 points à sa fiche.

De plus, Christian Deschênes était privé des services des défenseurs Gabriel Bilodeau et Maxime Ouimet, de l’attaquant Kevin Gadoury, en raison de blessures, et David Lacroix sous le coup d’une suspension de deux matchs. Pour RDL, Maxime Villemaire était absent.

Olivier Caouette

Le match

Une première période sans histoire, qui n’a pas soulevé la foule, jouée tout de même à vive allure, sauf que les 3L ont tiré 13 fois contre 4 au cours de ce 20 minutes. Guillaume Decelles faisait face à Domenic Graham dans leur filet respectif.

Le tableau indicateur a finalement débarré en 2e période quand les Éperviers ont inscrit deux buts. Jusque-là, bien des attaques de part et d’autre, mais aussi de très beaux jeux en défensives ont été remarquées.

Événement rare: lors d’une attaque des Éperviers, David Massé reçoit un double échec dans le dos de la part de Joakim Paradis, derrière la cage de Decelles, et le menton de Massé est allé heurter la barre horizontale à l’arrière du filet. Massé n’a pas apprécié et a laissé tomber les gants contre paradis. Un rare combat de Massé.

Puis finalement, à 13:30, une montée à trois avec Waked et Tremblay permet à Olivier Caouette d’ouvrir le pointage d’un lancer du haut de l’enclave, un tir bas à la droite de Decelles.

Puis, sur un autre jeu de puissance, Graham remet le disque à Hinse derrière son filet et ce dernier traverse la patinoire d’un bout à l’autre, déjoue tout le monde et va marquer d’un autre tir de l’enclave pour surprendre Decelles et faire 2 à 0 Sorel-Tracy.

À 1:30 en 3e période, Gabryel Paquin-Boudreau est venu subtiliser une rondelle a un défenseur des 3L, et s’est dirigé seul vers le gardien pour le déjouer d’un bon lancer, partie supérieure. Un 4e but ce week-end pour Paquin-Boudreau qui portait la marque 3 à 0.

L’indiscipline coûte cher aux 3L qui écopent de deux punitions coups sur coup pour évoluer à 3 contre 5, et sur un tir de la pointe de David Massé, Olivier Caouette redirige le retour qui provenait de la bande, dans le filet pour le 4e des hommes de Christian Deschenes.

Les 3L sont pratiquement KO, quand Olivier Hinse intercepte une passe trop longue en zone défensive, pour la remettre à Paquin-Boudreau, à Bouvet-Morrissette, qui remet devant à nouveau à Olivier Hinse qui marque le 5e des Sorelois, contre un gardien complètement laissé à lui-même. La plus belle pièce de jeu de la joute.

Par contre, une pénalité d’un des défenseurs des Éperviers en toute fin de match est venue enlever la chance au gardien Graham d’une victoire par blanchissage, quand Jean-Philippe Chabot réussissait à pousser le disque au fond de la cage des Éperviers, durant une mêlée devant le but, et effacer le zéro sous la colonne des 3L. Compte final 5 à 1 Sorel-Tracy.

Les Éperviers terminent donc une autre fin de semaine parfaite à leur calendrier avec deux victoires et trônent au premier rang du classement avec 15 points.

« On n’est pas sorti comme on voulait en première période.», disait Christian Deschênes après la rencontre. « Mais, malgré le manque de sommeil en raison du voyage d’hier soir et quand tu ne connais pas ta meilleure période et que tu trouves le moyen de finir ça 0 à 0, on se dit que le pire est derrière nous. En 2e, les gars se sont mis à patiner et ça allait vite là. »

Que de bons mots pour Caouette. « J’apprécie Olivier de plus en plus, il est sur les missions défensives avec Charles Tremblay, mais il faut savoir qu’il a été le meilleur butteur des Patriotes de l’UQTR, et j’essaie de lui faire comprendre qu’il est capable de lancer la rondelle et de marquer des buts. Là, le déclic du côté offensif est en train de se faire.»

À la blague, je lui ai demandé s’il était déçu de sa transaction pour amener Gabryel Paquin-Boudreau (GPB) avec son équipe, lui qui a terminé le week-end avec 7 points ?  Après un ptit éclat de rire, Christian a poursuivi :  « Une transaction, c’est toujours un « gambling ». Sauf que GPB n’a pas été repêché en 2e ronde dans la Ligue Nationale par hasard.  Je pense qu’il aime la façon dont il est utilisé avec nous, avant il jouait frustré, mais on le voit, il semble heureux en ce moment. Boudreau nous amène une autre dimension du jeu que nous n’avions pas en attaque.»

En terminant l’entrevue, Christian Deschênes a mentionné qu’à partir de maintenant toute son attention sera portée sur le match de jeudi prochain alors que les Éperviers rendront visite à l’Assurancia de Thetford à compter de 20h. Le lendemain, ce sera au tour des Pétroliers du Nord de Laval de rendre visite aux Éperviers à 20h.

Les lancers: 29-21 en faveur de RDL
Trois Étoiles :
1- Olivier Caouette
2- Olivier Hinse
3- Domenic Graham

La mise au jeu officielle était en l’honneur des vétérans de guerre en ce jour du Souvenir.

Publicité

Publicité