SorelTracy Magazine - Mardi, 27 septembre 2022

Vendredi 23 septembre, 2022

Les Bâtisseurs visitaient les Éperviers

Un premier match hors-concours typique

Zachary Gravel faisait face à Marc-Antoine Gélinas

(Jean Doyon, 22 septembre 2022) – C’était un premier match hors-concours ce soir au Colisée Cardin, au calendrier 2022-2023 des Éperviers de Sorel-Tracy qui recevaient les Bâtisseurs de Montcalm, la nouvelle équipe de la Ligue Nord-Américaine.

En tout, quatre rencontres sont prévues au programme pré-saison du club de Christian Deschênes, 2 à domicile et 2 sur la route, et ces matchs servent à voir les nouveaux espoirs, les recrues, les choix au repêchage, les transigés, et même la condition physique des vétérans. On ne peut pas vraiment juger du jeu d’ensemble des équipes, ce serait injuste, c’est plutôt de faire connaissance avec les joueurs, particulièrement les nouveaux venus.

C’est pour ces raisons que nous avons assisté à un premier match hors-concours typique. Une première période terne, qui manquait de cohésion à plusieurs niveaux, comme si tout le monde plongeait dans l’inconnu, mais en 2e c’était beaucoup mieux et en 3e, là, on sentait que les joueurs étaient dedans, ils retrouvaient peu à peu leur synchronisme et leurs repaires. C’était rapide en 3e.

Malgré tout les Bâtisseurs de Montcalm l’ont emporté au compte de 4 à 3.

Jeffrey Durocher

Même si chez les Éperviers on parlait de reconstruction au début de l’été, on reconnaissait quand même plusieurs visages au sein de la formation de ce soir. Les Ouimet, Tremblay, Paquin-Boudreau, Bahl, Caouette, Drolet, Guimond, Gélinas, Bilodeau, Hinse, Massé, Bouvet-Morissette, Beauchemin, étaient de l’alignement.

Sera à surveiller chez les Éperviers, le premier choix 2022 Jeffrey Durocher (#27), de très bonnes mains, mais surtout un coup de patin explosif. Faudrait cependant lui donner quelques semaines d’adaptation, il n’a que 23 ans. En défense, Samuel Labrecque (6), pas le plus grand, mais très mobile et semble avoir une bonne technique. J’ai hâte de voir la suite.

Surpris aussi du vétéran David Massé, qui semble en bien meilleure condition physique. On dirait que l’on retrouve le Massé d’il y a 2-3 ans. S’il est en bonne disposition, Massé peut apporter beaucoup à son équipe. Quant à Hinse, Bouvet-Morissette, Tremblay, Paquin-Boudreau et compagnie, ils n’ont pas ralenti du tout, c’est toujours la pédale au fond.

Samuel Labrecque

Pour les Bâtisseurs, ceux qui se sont fait remarquer sont le vétéran François Ouimet, qui a agi en « leader » toute la rencontre, comme s’il dirigeait les siens sur la patinoire, et l’autre c’est Zachary Gravel, un coup de patin ultra rapide et a été en mesure de se distinguer en attaque presque à chacune de ses présences.

En première, les Éperviers ont terminé la période avec une avance d’un but. Gabriel Bilodeau (Paquin-Boudreau, Hinse) ouvrait le pointage dans le match, et Gabryel Paquin-Boudreau (Hinse, Labecque) inscrivait le 2e des Éperviers en avantage numérique et la réplique adverse est venu du bâton de François Ouimet (Gauthier, Lagarde), pour faire 2 à 1 Sorel-Tracy.

En 2e, Montcalm ajoute deux buts. Sur un jeu de puissance, Zachary Gravel (Gauthier, Lagarde), nivèle le pointage 2 à 2 et Adamo Asselin (Ouimet, Bussières), donnent les devants 3 à 2 après 40 minutes de jeu.

Dany Potvin a inscrit le but de la victoire

Dany Potvin (Gravel, Imbeault) fait sentir sa présence en ajoutant un 4e but aux Bâtisseurs au 3e vingt, mais Jeffrey Durocher (Paquin-Boudreau, Bouvet-Morissette), réduit la marge d’un but. Les Éperviers ne parviendront pas à niveler le pointage et les Bâtisseurs se sauvent avec la victoire.

Demain (vendredi), les Éperviers de Sorel-Tracy rendront la politesse aux Bâtisseurs de Montcalm, dans un match prévu à 20h au Complexe JC Perreault de Saint-Roch-de-l’Achigan.

Publicité

Publicité