SorelTracy Magazine - Vendredi, 30 septembre 2022

Mercredi 24 août, 2022

Regroupement de promoteurs immobiliers à Sorel-Tracy

« Tout ce que l’on demande est un peu plus de prévisibilité » – Benoit Lefebvre

(Stéphane Martin, 24 août 2022) – Le quotidien Le Devoir nous apprenait le weekend dernier qu’un regroupement promoteurs immobilier s’est formé à Sorel-Tracy afin d’accélérer le développement immobilier sur le territoire.

À la tête de ce regroupement, on retrouve le Sorelois Benoit Lefebvre qui s’est inscrit récemment au Registre des lobbyistes pour faire entendre les doléances du regroupement. Il a accepté d’expliquer son rôle en entrevue au SorelTracy Magazine. « Nous sommes très transparents dans cette démarche. Tout ce que l’on demande est un peu plus de prévisibilité pour faire avancer les projets de ces 8 promoteurs que je représente. L’objectif est d’arriver avec de meilleurs guides pour voir comment on peut développer la région. En affaires, la prévisibilité d’un projet est importante pour avancer. C’est difficile d’y aller à la pièce quand on a une vision de développement », lance d’emblée Monsieur Lefebvre.

« On estime la valeur foncière des membres du regroupement entre 750 M$ et 800 M$. On parle d’un potentiel de développer 3 000 portes en logements sociaux et logements familiaux. L’objectif est de collaborer avec la ville dans un mode d’ouverture. Peut-être que la région a perdu la notion de travailler en collaboration. Notre objectif n’est pas d’aller dans les poursuites, mais de trouver une façon de fonctionner. Le développement domiciliaire est un bel envol pour ce qui s’en vient économiquement et socialement. On a des pénuries de main-d’œuvre, il y a le port de Contrecoeur et on n’a plus de place ailleurs pour développer. »

Monsieur Lefebvre spécifie également qu’il est faux de croire que le regroupement s’inscrit contre la Politique de l’arbre récemment adoptée à la Ville de Sorel-Tracy.  « Je rappellerais que j’ai toujours eu une sensibilité sur des projets de développement durable. J’étais du Parc éolien, j’ai travaillé contre les rejets thermiques, le monorail haute vitesse et l’électrification des moyens de transport, j’ai été au Recyclo-Centre, je ne me dénature pas. L’objectif est de trouver comment on peut collaborer dans une optique de développement durable qui amène la notion d’économie. Nous n’avons rien contre la Politique de l’arbre. On y parle d’îlots de chaleur, etc. On veut comprendre comment on va l’appliquer dans le quotidien des constructions. On veut des lignes directrices claires et non du développement à la pièce. »

Candidat à la mairie

La question a évidemment été posée au principal intéressé quant à savoir s’il envisage de briguer les suffrages à l’élection partielle à la mairie de Sorel-Tracy. « Je sais que mon nom circule, mais les chances sont très minces. Je pars d’ailleurs dimanche pour la 7e fois dans la dernière année au Brésil pour 3 semaines dans la dernière année sur un projet très intéressant sur un mandat de près de 500 millions US.  C’est très très très peu probable que je sois candidat. Je ne fais rien pour mousser une future candidature. Les gens peuvent me voir comme un candidat potentiel et reconnaître que mon profil est intéressant. C’est flatteur, mais c’est très peu probable que je sois de la partie. Je suis prêt à aider la région, mais ça ne fait pas partie de mes ambitions », de conclure Benoit Lefebvre qui ne ferme pas entièrement la porte puisque, selon lui, il ne faut jamais dire jamais dans la vie.

(Lire aussi texte du Devoir : https://www.ledevoir.com/societe/transports-urbanisme/747237/developpement-immobilier-des-promoteurs-immobiliers-s-unissent-pour-faire-pression-sur-sorel-tracy )

Publicité

Publicité