SorelTracy Magazine - Samedi, 15 juin 2024

Mercredi 23 février, 2022

Semaine de relâche ou pas, la Maison Oxygène Saurel est là pour aider les pères en difficulté et leurs enfants

Alors que de nombreux parents s’apprêtent à passer des moments privilégiés avec leurs enfants pendant la semaine de relâche, d’autres vivent une tout autre réalité. La pandémie et ses aléas – pertes d’emploi, séparations à la hausse, anxiété, difficultés financières – ont fragilisé encore davantage les plus vulnérables de notre société.

Devant la situation pandémique qui se prolonge et les besoins qui ne cessent de croître, la Maison Oxygène Saurel (www.maisonoxygenesaurel.com) tient à rappeler aux pères qui traversent une mauvaise passe, souvent à la suite d’une rupture amoureuse, qu’elle peut faire une vraie différence dans leur vie et dans celle de leurs enfants. Les papas durement éprouvés y trouveront un toit où poser leurs bagages avec leurs enfants et du soutien pour reprendre le contrôle de leur vie. Les pères de famille pour qui l’hébergement n’est pas nécessaire peuvent aussi faire appel à la Maison Oxygène Saurel pour des services externes personnalisés.

« Il est crucial pour les pères en difficulté d’oser demander de l’aide, affirme Cathy Bernatchez, intervenante ressource à Maison Oxygène Saurel. Le soutien que nous offrons a un impact positif non seulement sur les pères, mais également sur leurs enfants qui en bénéficient directement. »

Les hommes à bout de souffle ou les proches inquiets pour un papa de leur entourage sont invités à contacter sans plus tarder la Maison Oxygène Saurel au (450) 743-0750. Les intéressés peuvent également visiter le site Web de la Maison au www.maisonoxygenesaurel.com

Rappelons que la Maison Oxygène Saurel est membre de la grande famille du Réseau Maisons Oxygène qui regroupe 21 Maisons Oxygène réparties dans 12 régions du Québec.

Une crise sanitaire qui n’en finit plus : des demandes d’aide en forte croissance

Le contexte pandémique exerce une pression sans précédent sur les Maisons Oxygène qui ont continué contre vents et marées d’accueillir et d’aider les pères et leurs enfants.

Pendant cette période trouble, les appels à l’aide ont atteint un niveau inégalé. Quelque 6 300 pères et enfants ont été soutenus en 2020- 2021 dans l’ensemble du Réseau Maisons Oxygène, soit plus du double de l’année précédente. Et la demande ne s’essouffle pas.

Des Maisons Oxygène pères-enfants pour reprendre pied

Les papas qui frappent aux portes des Maisons Oxygène le font d’abord et avant tout pour leurs enfants.

Selon leur situation particulière, ils reçoivent du soutien personnalisé à l’externe ou sont hébergés avec leurs enfants le temps de relever leurs défis personnels et familiaux. Les familles hébergées pour une durée d’environ 3 mois disposent d’une chambre ainsi que de toutes les commodités qui les feront sentir comme à la maison. Le travail accompli par les Maisons Oxygène renforce le lien père-enfant et contribue à prévenir l’itinérance familiale et la désaffiliation sociale des pères. En plus d’agir comme un rempart contre le suicide ou les gestes de violence à l’égard d’autrui, il permet d’éviter le placement de dizaines d’enfants par année.

Publicité

Publicité