SorelTracy Magazine - Jeudi, 13 juin 2024

Mardi 31 octobre, 2023

Saison terminée pour les Polypus Juvéniles et Cadets

(Jean Doyon) – Au football scolaire, les Polypus Juvéniles (JU) de l’école secondaire Fernand-Lefebvre de Sorel-Tracy ont terminé leur saison de football au cours du dernier week-end. Il ont été vaincu par les ATHLETICS du Lower Canada College de Montréal au compte de 46 à 10.

D’ailleurs les Polypus JU terminaient une série de quatre matchs sur la route qui se sont tous soldés par des défaites: 50 à 7 le jeudi 5 octobre contre les ASTÉRIX de Farnham, 16 à 7 le dimanche 15 octobre contre les SPARTANS de Châteauguay et 49 à 0 contre vendredi dernier contre les GOTHICS de Terrebonne.

Lorsqu’est venu le temps pour l’entraineur-chef de l’équipe René Laferté de faire un bilan de saison, il a été clair.  « En début de saison, on a décidé de s’inscrire dans une ligue de football à 9 joueurs, parce qu’on n’avait pas beaucoup d’inscriptions, alors on avait peur d’en manquer dans une ligue de football à 12 joueurs. Je croyais au départ que la Ligue de Football à 9 était de petits programmes avec des équipes en reconstruction, des petites écoles, etc.. Finalement on s’est heurté à une ligue ultra compétitive. De belles belles et grosses équipes à 40 joueurs, avec des athlètes incroyables, alors que nous étions que 16 au mois de juin.», expliquait-il.

Avec cette décision, Coach Laferté croyait bien donner de l’expérience à ses jeunes joueurs JU, de bâtir un noyau de recrues et de leur donner de l’expérience dans une Ligue à 9. Mais au lieu de ça, c’était trop compétitif, selon lui, et les joueurs n’étaient pas prêts.  « Je n’ai pas pu les faire jouer autant que j’aurais voulu alors je suis très déçu de mon choix de ligue. », admet-il.  « L’an prochain, on revient dans une ligue de football à 12, une ligue que l’on connait. Tant qu’à être dans une Ligue compétitive, on va aller dans du football que l’on connait et on va travailler plus fort le recrutement. », certifiait René Laferté.

L’entraineur des Polypus se dit satisfait de la dernière rencontre.  « Le moral était bon, ils n’ont pas lâché, car à la demie c’était quand même serré. On a fait 10 points, un placement de 33 verges de Nathan Mongeau, ce n’est pas rien et un touché de Vanier Cournoyer, une course d’environ 60 verges. »

Mais, le travail n’est pas terminé pour les entraineurs de l’équipe juvénile puisque dès maintenant ils se mettent à l’oeuvre pour l’avenir des joueurs finissants au Cégep et au football.  « On prépare le recrutement pour les placer dans des Cégeps. On va préparer nos joueurs (finissants) pour savoir qui veut poursuivre au football, les programmes académiques et ainsi préparer les visites des Cégeps. » Le Coach a avoué que le joueur le plus convoité par les équipes collégiales en ce moment est Olivier Salois. Ce sera donc à suivre.

René Laferté

Les Cadets ratent les séries de justesse

Pour ce qui est des Polypus Cadets, au cours des trois dernières rencontres ils ont remporté 1 victoire et subi 2 défaites, et eux aussi évoluent dans une ligue de football à 9 joueurs. Un revers assez serré de 29-20 contre les CARNICAS de Magog le 14 octobre, une victoire de 24 à 6 contre les GOTHICS de Terrebonne le 19 octobre et une défaite de 26 à 16 qui a fait mal, dans un match ultime qui ouvrait la porte aux séries, le 26 octobre dernier contre les GAULOIS de Farnham.

« On tirait de l’arrière 14-0 après 5 minutes et honnêtement je croyais bien que c’était terminé. Mais, les Polypus sont revenus et ont nivelé 14-14 à la demie. Au 4e quart c’était 20 à 16 pour eux, mais finalement on l’a échappé. », décrivait le Coach René Laferté qui est aussi l’entraineur des Polypus Cadets.

Ce fut un gros match de Gabriel Leduc qui a un touché avec une course au sol et sur une superbe passe d’Étienne Laferté, Leduc a pu inscrire un touché par la passe.

« Nous avons gagné trois parties cette année et le point tournant de notre saison Cadet est que, à notre 3e match nous étions deux équipes invaincues. Contre Durocher St-Lambert, on menait par 9 points avec 5 minutes à faire. C’était presque impossible que l’adversaire revienne dans le match. Mais, il est arrivé un paquet de petites choses et on est venue à bout de perdre le match. C’est quand même une très bonne leçon, parce que cette cohorte de joueurs là ne voudra plus que ça arrive. C’est donc un souvenir qui va se graver.», commentait, M. Laferté.

Plus d’expérience l’an prochain

En essayant de savoir, à quoi il fallait s’attendre au niveau du calibre de jeu des deux équipes Polypus pour la saison 2024, René Laferté a semblé très positif.  « Cette année nous étions en bas de 50% des joueurs qui avaient joué une saison complète au football, alors on manquait nettement d’expérience.  Mais l’an prochain dans les deux équipes, ce sera presque du 85%.  Là, on parle d’une maturité physique, mentale, les gars vont avoir une expérience de football.  Difficile d’expliquer un jeu quand tu n’as jamais joué au football.  On est très convaincu qu’on va être plus fort dans nos deux équipes. »

En fin d’entrevue, le coach René Laferté a tenu à ajouter un message très important à ses joueurs « Le football est fini, là on se concentre sur l’école !  Les récupérations, les reprises d’examens, les devoirs, là on donne un coup.  C’est intense le football, c’est trois soirs par semaine, on ne veut pas que les élèves négligent leur école au contraire.  Alors on se concentre sur les études, et on se revoit l’an prochain ! », concluait M. Laferté.

Publicité

Publicité