SorelTracy Magazine - Mardi, 30 novembre 2021

Vendredi 19 novembre, 2021

Réglementation de la vitesse sur la Richelieu :

Saint-Ours et Saint-Roch-de-Richelieu surveillent le projet de près

Photo: Courtoisie SQ

(Stéphane Martin, 18 novembre 2021) Les élus de la Ville de Saint-Ours et de la municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu ont à l’œil le projet de réglementation de la vitesse sur la rivière Richelieu que pilote le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, Xavier Barsalou-Duval.

Essentiellement, la restriction ferait en sorte que la vitesse des bateaux serait limitée à 10 km/h et que le tirage de personnes et d’équipements sportifs ou récréatifs serait interdit sur le tronçon de 20 km visé qui englobe les municipalités de Saint-Charles, Saint-Marc, Saint-Antoine et Saint-Denis sur le Richelieu. En plus d’améliorer la sécurité sur la rivière Richelieu, l’initiative a pour but de ralentir l’érosion des berges et de sauvegarder différentes espèces comme le chevalier cuivré.

Sans être parties prenantes du projet de réglementation, Saint-Ours et Saint-Roch-de-Richelieu pourraient s’inspirer en tant que municipalités limitrophes de la zone visée. « Nous suivons le dossier de très près puisque cela aura un impact direct chez nous. Si une telle réglementation est instaurée chez nos voisins, il va falloir bouger nous aussi parce que c’est sur notre territoire que les gens viendront faire de la vitesse. L’érosion des berges est un problème à Saint-Ours aussi, comme ailleurs sur le territoire. Et l’importance du contrôle de la vague est notre priorité », explique le maire de Saint-Ours, Sylvain Dupuis.

Même son de cloche chez le maire de Saint-Roch-de-Richelieu, Alain Chapdelaine. « On a besoin d’un certain contrôle de vague. […] La réduction de vitesse à 10 km/h n’est pas idéale, mais entre ça et rien du tout, je préfère ça. […] C’est un pas dans la bonne direction selon moi. Je peux comprendre que certains propriétaires de bateau trouvent ça trop drastique, mais il faut commencer quelque part. »

Suite aux élections municipales du 7 novembre dernier, le dossier a été mis sur pause pendant quelques jours, le temps que les nouveaux élus se saisissent du dossier. « Les élus rendront leur décision d’ici 30 jours. […] Les maires tiennent à affirmer que le processus réglementaire a été rigoureusement suivi et qu’ils ne remettent pas en cause la nécessité d’une réglementation sur le Richelieu », peut-on lire dans un communiqué émis en début de semaine par le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, Xavier Barsalou-Duval.

« Les assemblées des prochaines semaines porteront sur la validation du règlement sous sa forme actuelle. Cette démarche aura pour conséquence de retarder l’entrée en vigueur potentielle du règlement à 2024 plutôt que pour la saison 2022 tel qu’auparavant anticipé. Les citoyens des quatre municipalités seront informés rapidement des dates des assemblées à venir au sein de leur localité respective », est-il ajouté en conclusion.

Publicité

Publicité