SorelTracy Magazine - Dimanche, 19 mai 2024

Mercredi 1 février, 2023

Rentrée parlementaire 2023 : « Décidons nous-mêmes ! » – Louis Plamondon

Ottawa, le 1er février 2023 – « Décidons nous-mêmes! » est le mot d’ordre que le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, et le député de Bécancour – Nicolet – Saurel, Louis Plamondon, ont lancé dans le cadre de la rentrée du parti.

« Décidons nous‑mêmes! Nous n’avons pas à nous faire dire comment utiliser la clause dérogatoire ou à quel moment, pas plus que nous avons à subir des conditions sur la façon d’administrer notre système de santé, à demander à Ottawa pour appliquer la Charte de la langue française à toutes les entreprises oeuvrant au Québec ou combien de nouveaux Québécois nous devons accueillir chaque année. Les Québécois, et les Québécois seuls, savent quelle politique linguistique leur convient, quel modèle de laïcité leur convient.  Ottawa ne doit plus se mêler des compétences du Québec alors qu’il sous-traite ses propres responsabilités à McKinsey en immigration ou en défense. On a ce qu’il faut au Québec pour décider nous-mêmes », a déclaré M. Blanchet.

Le Bloc Québécois a présenté son plan d’action pour la prochaine session parlementaire et identifié 8 priorités qu’il mettra de l’avant rapidement:

– La clause dérogatoire afin de préserver les prérogatives de l’Assemblée nationale du Québec;

– Le recours à McKinsey et au privé pour les orientations et l’exécution des mandats de l’État;

– L’immigration, dont le nombre, la francisation des nouveaux Québécois et assurer leur intégration économique et culturelle heureuse;

– Le français et l’application de la Loi 101 aux entreprises sous juridiction fédérale;

– Le financement des soins de santé pour nos malades et la conclusion d’une entente satisfaisante pour le Québec;

– Les effets de l’inflation et de la probable récession sur le pouvoir d’achat des plus fragiles, des aînés et des victimes de la crise du logement;

– La lutte aux changements climatiques, en mettant fin à toutes nouvelles explorations et exploitations pétrolières, tout en assurant la nécessaire transition hors de l’économie du pétrole vers un modèle de création de richesse durable;

– La protection et les compensations pour l’affaiblissement répété de la gestion de l’offre.

« Évidemment, en plus d’empêcher le gouvernement fédéral de nous imposer sa vision « postnationale » et multiculturaliste déconnectée de la réalité québécoise, le Bloc Québécois se dressera à chaque fois que le gouvernement de Justin Trudeau essaiera d’affaiblir le Québec, qu’il ira à l’encontre des intérêts des Québécois et même, chaque fois qu’il ignorera les façons de faire du Québec. Et nous profiterons de chaque occasion pour rappeler aux Québécois qu’on n’est jamais mieux servi que lorsqu’on décide nous-mêmes ! », a conclu M. Plamondon.

Publicité

Publicité