SorelTracy Magazine - Mardi, 17 mai 2022

Mercredi 23 mars, 2022

Projet de construction résidentiel: Trois conseillers s’opposent farouchement au déboisement

Photo: Jean Doyon

(Stéphane Martin, le 23 mars 2022) – Un projet de construction de 224 unités résidentielles aura amené les conseillers municipaux de Sorel-Tracy à voter lundi soir lors de la séance publique. La disparition de la moitié d’un boisé aura été au cœur du débat.

Le projet d’un promoteur privé pourrait voir le jour dans le boisé actuellement situé derrière le cimetière anglican de la rue du Collège. Si le projet initial qui comprenait une coupe à blanc du territoire d’environ 400 000 pieds carrés a été modifié, plus d’efforts de conservation auraient pu être faits selon trois conseillers qui ont voté contre le changement de zonage du secteur.

Rappelons que lors de la dernière campagne municipale, la majorité des candidats actuellement en poste se sont prononcés en faveur d’une politique de l’arbre afin de protéger des forêts matures et empêcher le défrichement massif pour des projets immobiliers sur le territoire de la Ville de Sorel-Tracy. Pour ce projet particulier, seuls les conseillers Patrick Péloquin, Olivier Picard et la conseillère Sylvie Labelle se sont opposés au changement de zonage en martelant leur engagement pour l’environnement.

Patrick Péloquin, Olivier Picard et Sylvie Labelle

« C’est un boisé et même avec l’intégration de la plantation d’arbres, on parle de la destruction de plus de la moitié du boisé pour la construction de maisons. Mon second point est qu’il ne s’agit pas d’une zone prioritaire pour le développement. Il y a de multiples autres zones prioritaires dans la ville qui ont été identifiées et celle-ci n’en fait pas partie. […] Je trouve que c’est un beau projet, mais il y a d’autres lieux dans la ville où l’on peut faire ce projet », lance le représentant du quartier des Patriotes, Patrick Péloquin.

Même son de cloche chez la conseillère du district de Richelieu, Sylvie Labelle. « Pour être conséquente avec ma dernière campagne électorale où j’ai parlé beaucoup avec mes citoyens, c’est super important pour eux l’environnement, la protection de nos boisés, surtout dans notre région. Il y a eu beaucoup d’arbres abattus […] Les citoyens sont horrifiés de voir à quel point les arbres tombent dans chaque développement. […] Dans ce projet, il y a un souci de conserver, mais il y a quand même la moitié de la forêt qu’il faut jeter par terre. Je vais être conséquente avec l’importance que j’accorde aux arbres et à tout ce qu’ils peuvent faire pour l’environnement. »

Le conseiller municipal du quartier Bourgchemin a attendu son temps de parole à la fin de la séance pour se prononcer.  « Avec ce qu’on a vu comme projet, ce n’est plus une coupe à blanc. Il y a quand même des efforts qui ont été faits par le promoteur qui, à mon sens, n’étaient pas suffisants. Je pense qu’on aurait pu pousser pour densifier et protéger plus d’arbres […] Je respecte mes collègues, on a eu des bonnes discussions sur ce dossier », d’ajouter Olivier Picard. Ce dernier rappelle que ce sont les citoyens du secteur qui auront la chance de se prononcer sur l’acceptabilité du projet.

En effet, même si la majorité du vote démontre que la Ville de Sorel-Tracy est prête à aller de l’avant avec le changement de zonage, ce sera aux citoyens concernés à se faire valoir via une consultation publique. La façon de faire et les dates de cette consultation seront divulguées ultérieurement.

 

Publicité

Publicité