SorelTracy Magazine - Mercredi, 17 avril 2024

Mercredi 22 mars, 2023

Condensé du conseil municipal

Poussières de Richardson, aide financière pour Statera et Stade René-St-Germain

(Stéphane Martin, 22 mars 2023) – Voici quelques nouvelles qui ont retenu notre attention lors de la dernière assemblée ordinaire du conseil municipal de la Ville de Sorel-Tracy :

Poussières au centre-ville

Le maire, Patrick Péloquin, a pris la parole en début de séance afin de revenir, entre autres, sur un épisode de poussières vécu la semaine dernière au centre-ville de Sorel-Tracy. Il n’a pas caché sa déception tout en mentionnant que la Ville tente de travailler en collaboration avec Richardson International qui est responsable de ces épisodes de poussières.

« On est déçu parce que l’on aurait aimé être averti. On a mis en place un comité de vigie avec Richardson et l’on a appris qu’il y avait un chargement de bateau en constatant que les poussières étaient présentes au centre-ville. On n’était pas contents. On l’a fait savoir à Richardson et l’on poursuit nos démarches avec la Santé publique et avec le ministère de l’Environnement. Une rencontre est prévue en avril pour l’analyse de la qualité de l’air dans la région. C’est extrêmement important pour nous. »

Aide financière pour Statera

Photo: Pierre Legrand

Une assistance financière de 400 000$ a été accordée au Regroupement indépendant pour la relance économique de la région de Sorel-Tracy (RIRÉRST) afin de poursuivre les activités de Statera.

Selon les explications fournies par le directeur général, Marco Fleury, ce montant représente l’aide financière annuelle aux opérations de 300 000$ à laquelle s’ajoute, exceptionnellement pour cette année, un montant de 100 000$ afin d’aider Statera à investir dans un projet de développement de la réalité augmentée.

Par ailleurs, le Ville a autorisé la prolongation de l’échéance pour le remboursement du prêt de 800 000 $ contracté par le RIRÉRST. Les dirigeants ont jusqu’ au 31 décembre 2027 pour rembourser la somme. La Ville de Sorel-Tracy se porte garante de la marge de crédit du RIRÉRST envers la Caisse Desjardins Pierre-De Saurel pour un montant maximal de 800 000 $.

Comité consultatif agricole de la MRC

La Ville de Sorel-Tracy renonce à ce que son représentant, à titre de ville-centre de la MRC de Pierre-De Saurel, siège au Bureau des délégués et au Comité consultatif agricole de la MRC.

Il ne faut pas comprendre pour autant que la Ville se retire de tout ce qui touche le monde agricole à la MRC. La décision ne repose que sur le fait qu’il est considéré que les sujets traités par ces deux comités concernent plus spécifiquement les municipalités rurales et que ce sont généralement les maires de municipalités rurales qui y siègent. Par conséquent, la Ville de Sorel-Tracy laisse ces sièges aux maires de municipalités rurales de la MRC afin d’y assurer une meilleure représentativité.

Réfection du Stade René-St-Germain

Denis Courville

Il faudra un peu de patience avant d’assister à la réfection du Stade René-St-Germain. Le plus grand défenseur connu de ce projet, Denis Courville, a questionné le conseil à cet effet. Il se disait désolé de constater que les sommes prévues pour ces rénovations ne seront pas utilisées cette année.

« Présentement, le terrain n’est pas sécuritaire pour les joueurs. […] Les rénovations sont encore repoussées d’une autre saison. S’il y a des accidents cette année au Stade René-St-Germain, la Ville en sera responsable pour la simple et bonne raison qu’elle n’a pas pris ses responsabilités pour les rénovations », affirme Monsieur Courville.

Les explications du conseil municipal indiquent qu’une étude est nécessaire afin de bien cibler les réels besoins au Stade René-St-Germain. « On refait une étude là-dessus parce que ça ne correspond plus aux besoins initiaux que nous avions identifiés. […] On a d’autres enjeux en lien avec la piscine qui est à côté. On va travailler en synergie, on va regarder si l’on peut faire des choses avec la piscine, le stade et le parc à proximité », explique le maire Patrick Péloquin.

« Pour quelqu’un qui s’attendait à ce que ce soit fait cette année, ça peut être décevant. […] Le stade actuellement a beaucoup de problèmes avec les fondations de bétons et les infiltrations d’eau, les toilettes sont désuètes, l’orientation du stade est peut-être à revoir. […] Ce qu’il reste de potable est le panneau de pointage qui a été changé il y a environ 2 ans. Tout le reste a besoin d’amour », ajoute le conseiller Olivier Picard.

Le rapport sur l’analyse des besoins est attendu pour la fin avril.

Publicité

Publicité