SorelTracy Magazine - Jeudi, 26 mai 2022

Vendredi 22 avril, 2022

Alloprof : 25 ans à bâtir une génération persévérante, engagée et dévouée

Plus de 150 000 élèves de la Montérégie accompagnés par Alloprof depuis sa création en 1996

Crédit Photo: Marie-Josée Marcotte

Avec la principale ambition de soutenir gratuitement les jeunes du Québec et leurs parents dans la réussite scolaire, Alloprof a contribué en 25 ans à transformer toute une génération en offrant plus de 230 millions d’accompagnements éducatifs à travers le Québec, et en aidant plus de 150 000 élèves de la Montérégie.

Cofondé et dirigé par Sandrine Faust, qui a fait tout son secondaire et Cégep à Sorel-Tracy, l’organisme revient sur ses réussites et se tourne vers l’avenir en dévoilant un aperçu de ses grands chantiers, ainsi qu’un don majeur qui témoigne de sa pertinence et de l’appréciation de ses services par les familles.

L’impact transformateur d’Alloprof sur la société québécoise

Depuis 25 ans, l’organisme rend accessible un accompagnement éducatif, innovant et ludique, et renouvèle constamment son offre pour s’adapter à la réalité des élèves. « Alloprof, c’est bien plus qu’un service d’aide aux devoirs, c’est un réel projet de société. La poursuite des études et l’obtention d’un diplôme comptent dans la vie d’un individu, mais aussi pour toute la société, en offrant de meilleures conditions de vie, des perspectives professionnelles plus diversifiées et valorisantes, et une plus grande implication dans la vie citoyenne », rappelle Sandrine Faust, cofondatrice et directrice générale d’Alloprof.

« Vous m’avez sauvé la vie et j’exagère même pas! C’est le genre de chose que l’on entend souvent venant d’élèves ou de parents, ce qui démontre à quel point les jeunes veulent réussir et que l’accompagnement d’Alloprof peut être déterminant dans leur parcours », s’enthousiasme-t-elle.

Les grands chantiers d’Alloprof : intelligence artificielle et ludification

Avec l’intention de continuer d’innover pour soutenir les élèves, de renforcer le tissu social et d’aider les plus vulnérables, l’organisme a plusieurs projets en branle. « Il y a 25 ans, nous répondions aux questions des élèves uniquement par téléphone. C’était innovant à l’époque, et c’est cet esprit qui a ouvert la porte à toutes les évolutions que nous avons connues. Aujourd’hui, nous continuons d’améliorer l’expérience de l’élève et notre impact sur ses apprentissages en intégrant l’intelligence artificielle et la personnalisation à nos ressources », explique Sandrine Faust.

En effet, après le lancement récent d’une toute nouvelle plateforme web et de sa Zone d’entraide, un espace collaboratif permettant d’obtenir des explications sept jours sur sept, l’organisme met actuellement à profit les plus récents développements liés à l’intelligence artificielle pour offrir une expérience toujours plus personnalisée aux élèves, et leur proposer des outils et services adaptés à leurs défis scolaires.

Alloprof prépare également une refonte complète de ses nombreux exercices interactifs, permettant autant de réviser les mathématiques que le français, ainsi que de certains jeux à succès tels que Grimoire, pour s’exercer à la compréhension de lecture. « Des études nous ont démontré que les jeux sont une façon efficace de soutenir les élèves dans leurs difficultés, en plus de développer leur autonomie et de soutenir leur motivation », précise Marc-Antoine Tanguay, porte-parole d’Alloprof.

Une nouvelle offre pour les communautés anglophones et autochtones d’ici 2024

Un autre important chantier en cours est l’adaptation de l’ensemble des contenus d’Alloprof pour répondre aux besoins des élèves anglophones du Québec. Alors que ses services directs comme le clavardage, l’accompagnement au téléphone et la Zone d’entraide sont déjà offerts en anglais, l’adaptation de ses contenus permettra d’aider 100 000 élèves de plus d’ici 2024, dont plusieurs jeunes de communautés autochtones.

25 ans de fidèle dévouement de ses partenaires

Comme organisme à but non lucratif, Alloprof ne pourrait pas accomplir sa mission sans dons. Depuis ses débuts, il peut compter sur l’appui du ministère de l’Éducation du Québec, mais aussi de plusieurs fondations et partenaires corporatifs qui l’aident à croitre.

Récemment, la Fondation Desjardins annonçait un don majeur à l’organisation pour soutenir les projets d’avenir d’Alloprof. « La Fondation Desjardins est depuis plus de cinquante ans une alliée importante de la jeunesse. À titre de partenaire, nous avons le bonheur de voir l’impact concret des actions de l’organisme pour les familles de la province. C’est avec grand honneur que nous avons réaffirmé notre soutien à Alloprof en lui accordant un don important. Nous sommes particulièrement fiers de pouvoir participer aux projets d’avenir de l’organisation et d’accroître la portée de ses actions auprès des jeunes et des familles de tout le Québec. », souligne Nancy Lee, Directrice principale, Patrimoine et Fondation Desjardins.

Alloprof profite de l’occasion pour inviter toute personne qui souhaite soutenir la cause de la réussite scolaire à faire un don sur son site web. « Chaque don de 25 $ permet d’offrir 200 accompagnements scolaires à des jeunes du Québec, en plus de permettre à Alloprof de tisser des filets scolaires encore plus solides, et ce, pour au moins 25 ans encore! », conclut la directrice générale de l’organisme.

Salle de presse d’Alloprof

Publicité

Publicité