SorelTracy Magazine - Mercredi, 28 février 2024

Vendredi 14 juillet, 2023

Patience et résilience demandée aux Sorelois : la panne pourrait durer plusieurs jours

En fin de journée jeudi de nombreuses branches d’arbres jonchaient les trottoirs à proximité d’écoles ou d’immeubles d’appartements dans le secteur de Tracy. Photo : Annie Bourque

(Annie Bourque) – Patience et résilience sont requises au lendemain du violent orage qui s’est abattu sur Sorel-Tracy, le jeudi 13 juillet.

De fortes rafales ont déraciné de nombreux arbres et des branches sont tombées sur les trottoirs des rues de la municipalité.

Durant ce temps, plusieurs commerces dont les dépanneurs avec des postes d’essence ont fermé leurs portes. -Je ne peux rien faire sans électricité. Nos caisses ne fonctionnent pas, nous a confié un employé de Couche-Tard, un commerce normalement ouvert, durant 24 heures.

17 048 clients

Sur le site d’Hydro-Québec, vers 11h30, vendredi, la panne affectait 17 048 clients dans la MRC Pierre-De Saurel. De ce nombre, 15 389 Sorelois étaient toujours privés d’électricité.
« On prévoit plusieurs jours avant le rétablissement du courant en raison des réparations majeures qui sont nécessaires », a soutenu Josianne Lacelle, porte-parole médias chez Hydro-Québec, lors d’une entrevue au SorelTracy Magazine, vendredi matin.

Au moment de l’entretien, les équipes d’Hydro-Québec étaient sur le terrain. « De nombreux arbres sont tombés sur nos équipements et des poteaux ont été cassés et des fils arrachés», a précisé Mme Lacelle.

Ce bris majeur a été causé par des vents forts et de la pluie survenus jeudi en fin d’après-midi.

En mode action

De son côté, le maire de Sorel-Tracy Patrick Péloquin mentionne que le secteur Tracy a été particulièrement touché par les orages. « Des toitures ont été soufflées par les vents et une famille a été recueillie par la Croix-Rouge», a-t-il précisé.

«Cet été, nous venons de connaître 2 épisodes de rafales (la première a causé l’annulation des Régates et l’autre, jeudi). Comme gouvernement de proximité, nous devons envisager de construire des infrastructures qui vont nous permettre de faire face à ces changements climatiques extrêmes», dit-il.

M. Péloquin pense par exemple à la construction d’un système d’égouts, capable d’absorber de fortes pluies diluviennes ou encore mieux protéger les berges afin d’éviter les affaissements de terrains. « Mais pour réaliser cela, nous allons devoir avoir l’aide du gouvernement du Québec», a-t-il ajouté.

Enfin, le maire a souligné le travail des émondeurs de la Ville de Sorel-Tracy et des entrepreneurs privés qui ont rapidement ramassé les nombreuses branches d’arbres.

Scène de dévastation

Photo : Annie Bourque

Le journaliste Luc Denoncourt a publié sur Facebook des photos d’un arbre qui a tombé à proximité de sa piscine. Une scène qui s’est répétée à plusieurs endroits dans le quartier.

Publicité

Publicité