SorelTracy Magazine - Mercredi, 7 Décembre 2022

Jeudi 17 novembre, 2022

« Entreprise innovante» Développement économique Pierre-De Saurel

Nouveau programme pour aider la relance économique de Sorel-Tracy

Le député de Richelieu, Jean-Bernard-Émond, l’équipe du DÉPS, dont le directeur général Yan Parenteau, le président du conseil d’administration, David Plasse et le préfet de la MRC Pierre-de Saurel, Sylvain Dupuis. Crédit : Annie Bourque

(Annie Bourque, 17 novembre 2022) – Mis sur pied avec le soutien financier de la MRC Pierre-De Saurel et l’appui technique d’Investissement Québec, un nouveau programme « Entreprise innovante» a été dévoilé mardi lors d’une conférence de presse présentée par David Plasse, directeur général du Développement économique Pierre-De Saurel (DÉPS).

« Au DÉPS, nous croyons que l’innovation est au cœur de notre relance économique. Avec ce nouveau programme, nous serons aux premières lignes pour aider les entreprises d’ici à grandir et s’adapter aux nouvelles technologies », a soutenu M. Plasse.

À ses côtés, le préfet de la MRC Pierre-De Saurel, Sylvain Dupuis a soutenu que l’implantation du programme permettra de positionner la région parmi les plus attractives du Québec.

Un exemple en matière d’automatisation et d’innovation

« Mon souhait, renchérit M. Plasse, c’est que notre région soit un exemple d’automatisation et d’innovation. Nous devenons ainsi les 1ers en Montérégie à offrir ce genre d’accompagnement aux entrepreneurs et les 2e au Québec, derrière la région de Laval. »

Ce programme vise à aider les entreprises manufacturières et agro-alimentaires de la région à stabiliser les emplois et à contrer le manque de main-d’œuvre au sein de leur équipe en leur permettant d’investir en innovation, en robotisant, en automatisant et en analysant les processus opérationnels de ces entreprises.

« L’objectif, c’est que toutes les entreprises du territoire accèdent à des fonds afin d’innover », a soutenu M. Plasse.

Les critères d’admissibilité

Les entreprises qui sont en affaires depuis 3 ans peuvent contacter le DÉPS afin d’obtenir de l’aide financière pour les audits et leur projet d’automatisation et robotisation.

L’exemple de Boulet Portes et Fenêtres

M. Plasse a précisé que deux entreprises de la région Boulet Portes et Fenêtres et Fonderie Laperle ont déjà amorcé les démarches en ce sens.

La copropriétaire Mélodie Boulet a expliqué au SorelTracy Magazine qu’il s’agit d’un gros projet d’investissement concernant une nouvelle machinerie dans le but d’automatiser les opérations de l’entreprise fondée par son grand père Eddy.

« En ce moment, il est difficile de trouver des employés et c’est la raison qui nous pousse à nous automatiser », a-t-elle dit.

L’entreprise de 115 employés, en pleine croissance espère que le projet d’automatisation va augmenter la productivité tout en maintenant les emplois.

L’entrepreneur de Vilmik Transport Michel Boisvert explique que les tâches répétitives et cléricales peuvent grandement démotiver un salarié.

Motivation supplémentaire pour les employés

Présent à la conférence de presse, le propriétaire de Vilmik Transport, Michel Boisvert a témoigné que certains de ses employés sont aux prises avec des tâches cléricales et répétitives.

-As-tu quelque chose d’autre à me faire faire?, lui demande-t-on parfois.

M. Plasse a répondu qu’il existe effectivement un outil en ce sens. Il a rappelé aux entrepreneurs qu’ils ont droit à un accompagnement technique de la part d’Investissement Québec.

« Les ingénieurs d’Investissement Québec vont proposer des programmes novateurs et chaque programme est unique pour chaque entreprise. Le programme d’un atelier A ne pourra pas être répété dans un atelier d’usinage B et ça devient des projets brevetés par entreprise », précise-t-il.

Plus d’infos : www.depsregion.com

Publicité

Publicité