SorelTracy Magazine - Vendredi, 30 septembre 2022

Lundi 14 mars, 2022

Nos arbres attaqués par les insectes

Par l’Association forestière du sud du Québec

Qui n’a jamais craint de perdre un arbre auquel il tient fortement en raison de la présence d’insectes? En fait, chaque année, les arbres subissent l’assaut de centaines ou de milliers d’insectes dès le printemps. Chaque insecte s’intéresse à des arbres en particulier. Ce peut être une préférence pour certaines espèces ou pour des arbres affaiblis.

Il est courant que des insectes préfèrent les arbres affaiblis, car ces derniers ne déploient pas autant d’énergie pour se défendre. En milieu forestier, on considère ces insectes comme des assainisseurs : ils éliminent les arbres faibles, ce qui laisse plus de place aux arbres vigoureux. Malheureusement, en milieu résidentiel ou urbain, cette logique est plutôt crève-cœur pour plusieurs.

Ensuite, chaque insecte s’attaque à des parties précises de l’arbre. La zone consommée a un effet important sur la gravité de l’attaque. La consommation de feuilles est généralement bien moins grave que des galeries creusées dans le tronc. D’ailleurs, il est relativement facile pour un feuillu de remplacer ses feuilles; il le fait naturellement chaque printemps. Comme les conifères régénèrent leurs aiguilles moins fréquemment, ils sont plus vénérables à la perte d’aiguilles. Par exemple, un feuillu en santé peut se faire défolier en totalité deux années consécutives sans mourir alors qu’un conifère peut mourir dès la première année.

En somme, la capacité de survie d’un arbre dépend de son état de santé, des stress qu’il a subis au cours des dernières années (ex. une sécheresse, un autre insecte) ainsi que du type et du nombre d’insectes l’attaquant. Lorsqu’ils sont fortement touchés, les arbres survivants s’en trouvent affaiblis. Toutefois, ils peuvent rétablir leur vigueur en quelques années.

Certaines stratégies vont préserver la présence d’arbres à long terme dans nos milieux. Avoir le plus d’espèces d’arbres différentes est avantageux, car, en moyenne, seules certaines seront touchées par les insectes présents une année. Il faut aussi préserver la santé des arbres en évitant de blesser ces derniers et en veillant à planter des arbres bien adaptés à leur milieu.

Enfin, si l’on tient absolument à assurer la survie d’un arbre en particulier, il existe certains insecticides pouvant atténuer ou enrayer temporairement l’action des insectes. Dans ce cas, il est préférable de s’adresser à un spécialiste, car plusieurs insecticides affectent autant les insectes bénéfiques que les insectes nuisibles. Leur utilisation ne doit donc pas être prise à la légère.

Pour en savoir plus sur les insectes nuisibles à nos arbres : www.afsq.org/information-foret/insectes-et-maladies

Publicité

Publicité