SorelTracy Magazine - Vendredi, 17 septembre 2021

Mardi 31 août, 2021

Élections fédérales 2021

Louis Plamondon toujours passionné par le travail de proximité

(Stéphane Martin, 31 août 2021) Mardi matin, le député sortant dans Bécancour – Nicolet – Saurel, Louis Plamondon, rencontrait les médias afin de faire valoir ses priorités de l’actuelle campagne électorale qui l’amène à solliciter un 12e mandat.

Le doyen de la Chambre des communes fait état de cinq grandes priorités allant du soutien aux aînés en passant par le rapatriement au Québec des pouvoirs concernant l’immigration. « Les gens de 75 ans et plus reçoivent une augmentation de 10% de leur soutien de base […] Les gens de 65 à 74 ans n’ont rien reçu. Ces gens-là, leur épicerie, leur loyer et leur essence coûtent aussi plus cher que les gens de 75 ans et plus. Souvent, ils sont plus actifs et ont plus de dépenses. Ce n’est pas normal qu’ils aient été oubliés par le gouvernement. Le Bloc québécois est le seul parti qui a parlé pour les aînés et sollicité des augmentations », laisse savoir d’entrée de jeu Monsieur Plamondon.

Ce dernier ne cache pas sa déception du travail à recommencer dans le projet de loi pour protéger la gestion de l’offre. « On avait gagné en 2e lecture, puis en comité. Il restait la 3e lecture pour l’adoption et on sait que les libéraux et les conservateurs ont tout fait pour retarder le processus. Je n’ai pas pu faire le projet de loi, mais je vais revenir à la charge », promet-il.

En ce qui concerne le soutien aux petites et moyennes entreprises, le bloquiste rappelle l’importance de s’autosuffire comme nation. « Il faut faire en sorte que nos fleurons demeurent québécois. Cela a une grande importance par la suite au niveau de la sous-traitance. […] Il faut aussi une certaine autosuffisance dans les domaines essentiels. Par exemple, au niveau des masques [de procédure], on a dépensé des millions pour des masques qui venaient d’autres pays, qui étaient défectueux ou se perdaient dans le transport. Il faut soutenir le développement de ce genre d’entreprise au Québec. »

La défense de l’environnement se trouve aussi au cœur des priorités de Louis Plamondon. « Le Bloc québécois veut modifier la Loi sur la carboneutralité pour y insérer les cibles de réduction de gaz à effet de serre du gouvernement canadien pour 2030 afin de l’obliger à les respecter. […] Nous proposons l’instauration d’une péréquation verte afin d’imposer le principe du pollueur-payeur et de récompenser les efforts des provinces qui luttent effectivement contre les changements climatiques. »

Pour le député sortant, le rapatriement au Québec des pouvoirs concernant l’immigration serait une solution pour pallier le manque de main-d’œuvre. « Les agriculteurs et les entreprises doivent attendre des mois et remplir des formulaires à n’en plus finir pour obtenir de la main-d’œuvre dont ils ont besoin. […] Le délai pour aller chercher un mécanicien est de 18 mois au Québec alors qu’en Ontario ça peut varier de 4 à 6 mois. Ça n’a pas de bon sens. »

Le candidat de 78 ans affirme se présenter à cette élection avec la même fougue que lors de son premier mandat. « Il y a énormément de travail de terrain à faire au niveau des cas individuels et du soutien aux entreprises. Il y a aussi les organismes à but non lucratif qui ont besoin d’aide […] J’adore le travail de proximité qui me passionne beaucoup », de conclure Louis Plamondon.

Publicité

Publicité