SorelTracy Magazine - Jeudi, 23 mai 2024

Dimanche 5 mai, 2024

Série Finale

L’indiscipline coûte le championnat aux Rebelles


(Jean Doyon) – Le Boomerang du Cégep André-Laurendeau de Montréal (AL’s) était en ville pour disputer le 5e et ultime match de la série finale 3 de 5 de la RESQ au Colisée Cardin face aux Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy.  Au-delà de 1400 spectateurs étaient présents pour cette rencontre, afin de connaitre la gagnant de la bannière de « Champions » provinciaux au terme de la saison 2023-2024

Malheureusement pour les partisans de Sorel-Tracy, c’est plutôt dans une fin dramatique que s’est terminée la rencontre, alors que les Rebelles ont écopé d’une punition majeure de 5 minutes, au moment où il ne restait que 7:48 à faire en 3e période, qui a profité au Boomerang qui eux, ont marqué le but vainqueur, pour un compte final de 3 à 2.

Par contre, aucun doute, c’était toute une rencontre. Wow !

Une première période de jeu de très haut niveau et énergique.  Mais, dès le départ le Boomerang est venu fouetter les Rebelles.  À 37 secondes Alexis Pilon entre du coté droit et aperçoit à l’opposé Esteban Cinq-Mars complètement libre, lui fait la passe et ce dernier s’élance d’un tir franc qui touche la cible, pour déjouer le gardien Justin Roux.

Un vent de panique s’installe du côté des Rebelles, la couverture homme pour homme devient soudainement inexistante et les AL’s obtiennent de très grosses chances de marquer.

Un peu plus tard, les Rebelles bénéficient d’un jeu de puissance, et l’attaque montre des dents.  Avec 8:57 à faire, les Rebelles écopent d’une pénalité qui coutera cher.  En avantage numérique, les AL’s s’échangent le disque et Lucas Sauvé tir vers le filet, Justin Roux bloque le tir, mais son retour termine sa course sur le bâton de Lou Olivier Charland qui n’a qu’à pousser au fond du but et c’est déjà 2 à 0 le BOOM.

Les Rebelles écopent encore d’une punition, mais résistent. Soudainement, Donovan Côté récupère une rondelle dans sa zone et aperçoit Léo St-Michel « sur le fly », au centre de la patinoire de la rue Victoria. Il lui fait la passe et St-Michel va marquer son 4e lors d’un désavantage numérique, en déjouant habilement le gardien Alexandre Bellemare.  C’est 2 à 1 Boomerang. Après 20 minutes de jeu.

But de Léo St-Michel

En 2e période, le Boom a protégé son avance en restant patient et attendait de voir se présenter à eux les occasions. Sauf que la défensive soreloise a tout de même fait le boulot, de même que le gardien Roux qui a été très vigilant.  Ce n’est qu’en fin de période que l’on a pu apercevoir un changement au tableau indicateur quand Liam Harpin tire au filet adverse de la zone centrale. Ilyah Arseneault-Rolland arrive au filet le premier et voit Charles-Étienne Lamy complètement dégagé à sa droite.  Il lui fait la passe et ce dernier inscrit le 2e des Rebelles et son 8e des séries.  Le pointage est égal 2 à 2 après 2.

Le Boomerang se garde en défensive et ce sont les Rebelles qui contrôlent le jeu en 3e période et c’est au tour du gardien Alexandre Bellemare de tenir son équipe dans le match et cela dès le début.

Puis, avec 7:48 à faire en 3e période au moment où les Rebelles avaient du rythme, Eliot Lahaie sort le genou en croisant un adversaire et écope d’une punition majeure de 5 minutes.  Durement atteint, le joueur adverse a dû quitter la rencontre pour ne plus revenir.

À court d’un homme, les Rebelles ont quand même résisté pendant 3 minutes aux attaques adverses, mais n’ont pu contenir bien longtemps le Boomerang qui marquait le but de la victoire, celui de Maxime Rouleau, son premier des séries, grâce à un tir du coin de patinoire qui a frappé le patin d’un défenseur pour dévier dans le but. La marque était de 3 à 2.

Les Rebelles ont pourtant tout tenté, mais ils se sont heurtés au Boomerang qui ne voulait rien donner. C’est ainsi que le Boomerang du Cégep André-Laurendeau de Montréal a remporté la Bannière de « Champions » provincial au hockey collégial masculin Division 1 RSEQ.

Quelques gestes « non nécessaires » ont eu lieu lors de la poignée de main en toute fin de match, dont quelques prises de bec, mais sans trop de réels dégâts, sauf pour l’entraineur du Boomernag, Alexandre Dandenault qui a écopé d’une suspension d’un match pour avoir été l’instigateur d’un attroupement lors de la poignée de mains.

Les Rebelles ont tout de même connus une très belle saison, très satisfaisante, et c’est ce qu’il faut retenir.

Les lancers: 28-24 avec faveur des Rebelles de Sorel-Tracy.

Publicité

Publicité