SorelTracy Magazine - Mardi, 17 mai 2022

Lundi 7 février, 2022

Limitation de la vitesse sur la rivière Richelieu à 10 km/h : une table de concertation avec médiateur externe est requise

L’Alliance de l’industrie nautique du Québec et le Regroupement des marinas du Richelieu demandent à la MRC de la Vallée-du-Richelieu de mettre sur pied une table de concertation représentative des diverses parties prenantes dans le but de trouver des solutions réalistes, efficientes et consensuelles en lien avec le projet de réglementation nautique sur la rivière Richelieu.

L’implication citoyenne à chaque étape du processus est également indiquée afin de viser une meilleure acceptabilité sociale et une meilleure applicabilité. Le tout, en conformité avec le Guide des administrations locales de Transports Canada.

Le processus démocratique attendu de consultation et de concertation avec toutes les parties prenantes demeure incomplet. Aussi incroyable que cela puisse paraître, les principaux acteurs dans ce dossier n’ont jamais eu la chance de s’assoir autour d’une même table pour s’entendre sur l’état de la situation et rechercher un compromis. Et l’idée d’étendre le projet de réglementation à l’ensemble de la région, voire l’ensemble du Richelieu, avec une approche aussi déficiente ne peut qu’exacerber les divisions et les tensions dans la société.

L’économie de moyens a un coût et l’inacceptabilité sociale n’est pas envisageable. Comme la réussite d’un projet d’un tel impact, d’une telle complexité et d’une telle sensibilité est tributaire de l’acceptabilité sociale, le recours à une firme spécialisée en acceptabilité sociale est inéluctable. Cela permettrait de dépolitiser le dossier et d’en assurer la coordination, la prise en charge et le suivi.

L’Alliance de l’industrie nautique du Québec est un organisme à but non lucratif qui représente l’industrie du nautisme et de la plaisance à travers le Québec. Elle supporte et défend ses membres dans les différentes sphères de la sécurité nautique, du développement durable, du développement économique ainsi que du tourisme nautique.

Impliquée de très près dans la sécurité nautique, l’Alliance est reconnue par Transports Canada pour le développement et l’implantation de la campagne « Suivez la vague ». Elle développe également un programme novateur de certification des marinas pour la gestion et les pratiques écoresponsables.

L’Alliance de l’industrie nautique du Québec c’est :
•Plus de 20 années d’expérience au service de l’industrie du nautisme;
•250 entreprises membres réparties dans les différents secteurs de l’industrie nautique ;
•plus de 20 000 plaisanciers.

Site Internet

SOURCE Alliance de l’industrie nautique du Québec, Regroupement des marinas du Richelieu, Patrick Picard, porte-parole

Publicité

Publicité