SorelTracy Magazine - Samedi, 4 Décembre 2021

Lundi 18 octobre, 2021

Élections Municipales 2021

Liette Parent-Leduc candidate à la mairie de Saint-Robert

Le dimanche 31 octobre ou le dimanche 7 novembre 2021, vous aurez le choix d’élire un nouveau Conseil Municipal qui veillera à vos intérêts pour les quatre prochaines années.

J’ai posé ma candidature au poste de Mairesse, et je sollicite votre appui à cet effet.

Pas d’ambiguïté avec moi, mes seuls intérêts sont au service de la collectivité. Je n’ai pas d’intérêt personnel ni entrepreneurial à obtenir d’un tel engagement : le seul motif est de servir, au sein de la terre et de la communauté qui m’a tout donné.

En collégialité avec les membres du Conseil municipal qui seront élus, nous veillerons ensemble à une administration intègre et transparente tout en tenant compte de la capacité de payer de nos concitoyens.
Diplômée en musique, en horticulture, en comptabilité, en fiscalité (2e cycle universitaire), en théologie, en philosophie, étudiante en gérontologie à l’Université Laval présentement, j’aime savoir pour mieux pouvoir servir et aider.

Bénévole, depuis mon tout jeune âge et tout au long de ma vie d’adulte, au sein d’organisations communautaires, charitables, environnementales, musicales et religieuses, je sais donner de mon temps pour le mieux-être collectif. Présentement bénévole auprès des fabriques des paroisses de Saint-Aimé et de Saint-Robert, du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec, des amis de l’orgue et du patrimoine religieux de Durham-Sud, je participe à la bonne gouvernance des organisations auprès desquelles j’œuvre.

Je souhaite aussi une participation citoyenne en réservant une partie du budget pour des projets participatifs qui viendront de votre volonté d’action pour le bien-être collectif. Nous devons devenir pro-actifs pour mieux répondre aux besoins grandissants de notre population.

Verdir notre environnement, agir pour les jeunes et les aînés, mettre un local de socialisation disponible pour chacun qui a le goût d’échanger des idées ou des sourires avec les autres, sécuriser la mobilité des piétons et des cyclistes, jeunes ou moins jeunes. Les paroles ne suffisent plus, il est temps de passer à l’action.

Je vous invite donc à aller VOTER ce 7 novembre pour un réel changement et pour vous donner le droit de « critiquer » votre Conseil municipal pour les quatre ans à venir.

Améliorer avec vous, améliorer pour vous.

Liette Parent-Leduc, votre candidate

Programme électoral proposé par la candidate Liette Parent-Leduc à la mairie de Saint-Robert

Les responsabilités de notre municipalité:
1. Aménagement et urbanisme : vu le désastre environnement et la crise climatique, je propose une amélioration dans l’aménagement de nos parcs municipaux. Là où les végétaux n’ont pas résisté aux conditions de leur environnement, je propose de les remplacer par des plantes plus résistantes et mieux entretenues durant leur cycle de vie.
Ayant étudié à l’Institut de technologie agricole de Saint-Hyacinthe, je veillerai à ce que l’attention soit plus vigilante à ce propos.

2. Habitation : vu la grande diversité des styles d’habitations sur notre territoire, je propose d’encourager les propriétaires des immeubles résidentiels à améliorer l’extérieur de leur habitation pour embellir notre municipalité. Je propose aussi de mieux informer nos résidents des différentes aides financières disponibles dans notre région pour améliorer leur habitation, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Bien informée, je peux facilement communiquer les possibilités existantes et souvent inconnues de tous mes concitoyens.
En tant que fiscaliste diplômée, je promets de fournir les informations pertinentes qui peuvent aider nos résidents à améliorer leur habitation par les crédits fiscaux provinciaux et/ou fédéraux.
3. La voirie : vu la grandeur de notre territoire de XX kilomètres, il est important que nos voies de circulation soient bien sécuritaires, tant l’été que l’hiver. Je propose aussi que la propreté soit améliorée sur les côtés des routes, de nombreux détritus se retrouvent malheureusement non désirables ni esthétiques pour la vue et l’attractivité de notre milieu de vie municipal. Les trottoirs endommagés à plusieurs endroits ont aussi besoin d’être améliorés pour garantir une meilleure sécurité pour les piétons, tant les enfants que les aînés.

4. Développement communautaire et culturel : la seule organisation communautaire de notre municipalité demeure la FADOQ, regroupement pour les 50 ans et plus. En culture, la bibliothèque a été fermée en novembre 2020 et aucune alternative n’a été proposée pour permettre des rencontres sociales intergénérationnelles ou autres. Le seul commerce de proximité qui était établi au centre du village est fermé depuis novembre 2020. Il n’existe pas actuellement de lieu municipal pour des rencontres. Les personnes vivant seules ont besoin de socialiser, « nul n’est une île », c’est un prérequis pour améliorer la santé tant physique que mentale.

Étudiante présentement au certificat en gérontologie à l’Université Laval, je reconnais qu’il est essentiel que la municipalité offre un lieu social, tant pour les jeunes que pour les aînés. Actuellement, les jeunes n’ont pas de maison pour se rencontrer et échanger et aucune activité ne s’adresse aux jeunes de l’école secondaire. Les élus disent encourager la persévérance scolaire, des paroles, mais aucune action ni possibilité fournie pour favoriser leur développement et leur curiosité intellectuelle.
Les enfants du préscolaire et du primaire participent à des activités de camp de jour, de garderie après les heures de classe, des fêtes à Pâques, à l’Halloween, à Noël. Mais c’est nettement insuffisant. Il faut un lieu de rencontres. Je propose que la bibliothèque le redevienne comme du temps où j’y étais bénévole engagée. De plus, offrir le café, offrir l’accès à des équipements électroniques, offrir la lecture numérique, encourager les enfants à y choisir des titres qui leur plaisent en dehors d’un contexte scolaire et d’un jugement de réussite ou d’échec en lecture académique. Lire seulement pour le plaisir, quoi. La lecture est un prérequis au succès scolaire. Il faut mieux encourager ce si grand plaisir de découvrir, de voyager dans notre tête, de développer son imaginaire, de choisir par soi-même, d’être une personne libre de développer ses propres centres d’intérêts, non pas ceux des professeurs ou des parents. La liberté de choisir dès son plus jeune âge.

5. Les loisirs : certains loisirs sont aménagés par la FADOQ et d’autres pour les jeunes comme le centre de loisirs et ses jeux d’eau et son mobilier ludique. Mais pour les autres résidents qui ne s’intéressent pas au patinage ni aux sports de glace au centre multifonctionnel durant les quelques semaines où la glace est y intéressante, il faut penser offrir des loisirs pour tous, pour tous les âges. En sondant davantage les besoins des citoyens, on pourra offrir des choix selon leurs intérêts, des activités intéressantes. Il faut développer une meilleure communication et plus fréquente entre les élus et les citoyens.
Je propose des brunchs à bas prix, ce qui a été déjà demandé par une part importante de la population lors d’une réunion où les citoyens pouvaient exprimer leurs besoins auprès des élus en mars…
Un technicien en loisirs, monsieur Luc Léger, vient d’être embauché en octobre. Il faut établir une meilleure communication entre lui, les citoyens et les élus. Ses 15 ans d’expérience ont sûrement des suggestions à apporter pour le meilleur développement de nos loisirs municipaux.
6. Le transport en commun : bénéficiant d’un transport collectif depuis 2013, notre municipalité doit publiciser ce service avec plus d’éclat. Je propose que les étudiants aux études post-secondaires soient aidés pour leur transport aux institutions scolaires par la municipalité, tout autant que les aînés qui ont des rendez-vous médicaux à la ville-centre. Cette aide pourrait améliorer la persistance de nos aînés à demeurer au sein de notre municipalité. Leur contribution et leur expérience sont des atouts pour notre communauté. Nous devons prendre soin d’eux et profiter de leur sagesse et leur expérience. Les étudiants sont nos leaders de demain. Nous devons les aider à développer leur potentiel vers une meilleure compréhension du monde et leur intégration à offrir leur service professionnel plus tard au sein de notre territoire.

7. L’assainissement des eaux usées : la municipalité doit poursuivre l’éducation de ces citoyens en encourageant de bonnes pratiques d’utilisation de l’eau. Une aide à l’achat des barils de récupération des eaux de pluie pour les usages d’entretien extérieur, tant des jardins potagers que des plates-bandes de fleurs et arbustes. Les élus doivent poursuivre la transition écologique en communiquant régulièrement ce que coûtent les mauvaises pratiques d’utilisation des égouts pluviaux et sanitaires.

8. La sécurité routière doit être améliorée. Les accidents sont trop nombreux à Saint-Robert sur la route 132. Pourquoi ne pas diminuer la vitesse ou installer des feux de circulation ?

9. Les élus doivent avoir une vision de l’avenir qu’ils projettent pour améliorer la qualité de vie des citoyens, par la protection de l’environnement, par des mesures augmentant la sécurité routière.

10. Je propose que le salaire de la Mairesse soit utilisé à 30 % pour les besoins de nos jeunes notamment. L’augmentation scandaleuse du salaire du maire sortant en janvier 2019 de 32 % doit retourner à la communauté.

11. Je propose aussi de réduire le taux de taxation pour 2022. L’évaluation foncière municipale augmentera substantiellement en 2022, alors il sera possible de diminuer le taux de taxation global pour chaque contribuable.

12. En collégialité avec les autres élus, je propose que tous les citoyens puissent être entendus et écoutés. Réduire la liberté de l’expression des citoyens est un mal. Il faut favoriser, dans le respect mutuel, l’expression de tous.

13. Ma probité est reconnue, je n’ai pas d’intérêt personnel à défendre, je me présente pour améliorer avec vous et améliorer pour vous notre qualité de vie dans notre milieu local.

14. Je propose qu’une partie du budget soit utilisée pour vos projets participatifs. Vous avez de bonnes idées, vous les présentez et un comité choisira les meilleurs selon le budget réservé à cette fin.

Publicité

Publicité