SorelTracy Magazine - Lundi, 26 février 2024

Mercredi 19 avril, 2023

Les Régates de Sorel-Tracy sont plus riches en histoire que celles de Valleyfield

Michel Beaudoin, Thierry Migeon, Geoffrey Shayne Packwood, René Cournoyer, Jean-Pierre Groulx et Patrick Péloquin.

(Stéphane Martin, 19 avril 2023) – La 2e édition des Régates internationales de Sorel-Tracy qui aura lieu les 2, 3 et 4 juin prochains sera agrémentée d’une exposition qui met en lumière le fait que la région connaissait ce genre de compétitions bien avant celles qui ont fait la célébrité de Valleyfield.

Tous pourront se remémorer cette époque par le biais d’une exposition qui sera présentée sous le dôme de Statera du 1er au 10 juin de 10h à 16h. Le tout est possible grâce à une collaboration entre le Groupe GIB, Statera et la Société historique Pierre-De Saurel. « On a des archives sur les régates, mais pas suffisamment pour faire une exposition de l’ampleur que l’on souhaite. On lance un appel à la population […] On sait qu’il existe des archives chez les gens et l’on voudrait les inclure. On vous invite à venir à la Société historique pour partager vos souvenirs et recevoir vos témoignages. L’histoire des régates à Sorel, c’est très ancien. Dans nos archives, on remonte au 19e siècle. À l’époque, c’était plus une activité dans le cadre de la St-Jean-Batiste et après c’est devenu un événement sportif régulier », indique le directeur général de la Société historique Pierre-De Saurel, Geoffrey Shayne Packwood.

L’exposition annuelle est donc appelée à grandir au fil du temps. « À cet effet, nous pouvons partager la nouvelle que les Régates internationales seront présentées à Sorel-Tracy pour les 8 prochaines années. Notre entente est signée avec la Ligue de Régates d’Hydroplanes (HRL) », laisse savoir le président-directeur général du Groupe GIB, Jean-Pierre Groulx.

Ce dernier s’est entouré de deux passionnés d’histoire et de courses de bateaux, René Cournoyer et Michel Beaudoin, qui vont l’aider à mener à bien cette exposition. « Pour faire des régates, ça prend des équipes de course. 30 % des équipes de la 2e édition sont des Américains. Je pense qu’ils seront enchantés de voir l’histoire de Sorel-Tracy. On a une équipe de Nouvelle-Zélande qui s’en vient. Cela démontre qu’il y a beaucoup d’intérêt pour la région », ajoute Michel Beaudoin qui possède quelques régates qu’il mettra à la disposition du public lors de l’exposition.

« Ma fibre d’historien est directement touchée. […] Je tiens à saluer la collaboration entre le Groupe GIB, Statera et la Société historique Pierre-De Saurel. Quand on discute ensemble, ça peut mener à de très beaux et grands projets »
, de conclure le maire de Sorel-Tracy, Patrick Péloquin.

Journal Le Sorelois 1956

 

Publicité

Publicité