SorelTracy Magazine - Jeudi, 23 mai 2024

Dimanche 28 avril, 2024

Hockey collégial Série finale 3 de 5

Les Rebelles se sauvent avec la victoire et survivent en finale

(Jean Doyon) – Dans un match des plus excitant cette saison au Colisée Cardin, les Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy ont été chercher une victoire in extremis en l’emportant au compte de 3 à 2 sur le Boomerang du Cégep André-Laurendeau (AL’s), à la toute dernière minute de jeu sur un jeu de puissance.  Avec cette victoire les Rebelles reste en vie dans cette série finale, dont le Boomerang mène maintenant 2 à 1.

Le moins que l’on puisse dire est que c’était un match endiablé, très énergique et les jeunes ont vraiment mis tout ce qu’ils avaient.  Il n’y avait pas de place pour la nonchalance.  Les jeunes d’Éric Messier ont entrepris le match avec vigueur dans les 5 premières minutes du match.  Prepszl a manqué une chance en or en milieu de période.

Mais, c’est le Boomerang qui a ouvert le pointage.  Le repli difficile des Rebelles après une attaque, a permis un jeu d’attiré parfait de la part d’Alexis Pilon des AL’s, qui a permis à Emrick Paradis d’inscrire son 3e des séries sur un tir des poignets à la droite de Justin Roux.   Matthieu Legendre a obtenu l’autre passe sur le but.

Sauf que les Rebelles n’ont pas tardé à répliquer.  Lors d’un jeu de puissance à 12:45, l’échange de passe entre les joueurs des Rebelles en zone offensive afin de trouver la ligne de tir parfaite, s’est terminé sur le bâton de Liam Harpin, qui lui a fait un tir de la pointe dans le haut du filet et niveler le pointage 1 à 1. Le gardien Alexandre Bellemare n’a pas vu grand-chose.  Donovan Côté a obtenu une passe sur le jeu.

La 2e période fut une véritable bataille de tranchée, les Rebelles ont mis beaucoup de pression, mais ont été un peu trop agressifs, ce qui leur a coûté quelques pénalités inquiétantes.

En 3e période, il fallait donc briser cette égalité, du moins, pour les jeunes de Sorel. Pendant une descente à trois à 4:15, Donovan Côté effectue un lancer sur le gardien et ce dernier laisse un long retour que n’a pas raté Charles-Étienne Lamy, qui faisait lever la foule d’un puissant tir, son 7e des séries, et donner les devants aux Bleus 2 à 1.

L’équipe des Rebelles en est une qui frappe, mais il ne faut pas se compromettre trop profondément surtout quand le pointage est serré, et que la contre-attaque adverse est redoutable. C’est ce qui s’est passé quand le Boomerang a nivelé à nouveau le pointage 2 à 2 à 6:52, avec le 3e de Lou Olivier Charland (Emrick Paradis Esteban Cinq-mars), lors d’un 2 contre 2, et un jeu d’attiré parfait.

Tranquillement l’idée de se retrouver en prolongation faisait son chemin, quand le BOOM écopait d’une punition pour obstruction au banc des joueurs de Montréal, alors que Eliot Lahaie s’est retrouvé prisonnier à la sortie du banc des Oranges.

Une pénalité couteuse pour les AL’s qui ont vu Ilyah Arseneault-Rolland inscrire le but de la victoire (4e), seul devant le filet, sur une passe magnifique de Léo St-Michel et de Chad Prepszl.

Mais, ce n’était pas terminé. St-Michel écope à son tour d’une pénalité à 19:34 et le BOOM est en avantage numérique. C’est à ce moment que le gardien sorelois Justin Roux a sorti le grand jeu avec un arrêt miraculeux avec 3 secondes à faire dans le match, et conduire son équipe à la victoire.

Les Rebelles sont donc encore en vie. Tout un match. Le Boomerang mène la série 2 à 1.

Au chapitre du total des tirs au but: 34-29 en faveur des Rebelles.  Les Trois Étoiles : 1- JUSTIN ROUX, 2- ILYAH ARSENEAULT-ROLLAND, 3- CHARLES-ETIENNE LAMY

Le match #4 aura lieu vendredi prochain à Montréal

Une première étoile pour Justin Roux

2e étoile : ILYAH ARSENEAULT-ROLLAND

3e étoile: CHARLES-ETIENNE LAMY

 

Publicité

Publicité