SorelTracy Magazine - Mardi, 9 août 2022

Vendredi 22 juillet, 2022

Les paramédics manifestent devant les bureaux de Jean-Bernard Émond

(Stéphane Martin, 22 juillet 2022) – Les paramédics de Sorel-Tracy ont manifesté vendredi matin devant les bureaux du député Jean-Bernard Émond. En plus de faire valoir leur présence, ils ont brûlé symboliquement leur convention collective qui est échue depuis avril 2020.

« Ça fait déjà plus de deux ans que l’on est sans convention. On est vraiment tanné, on a eu une offre qui est complètement ridicule. Les fonds de pension sont pénalisants, les augmentations de salaire sont aberrantes, le programme d’aide aux employés ne suffit pas aux besoins du personnel, les repas sont brimés à longueur d’année. […] Nous sommes des employés importants dans le système de santé, je crois que l’on mérite une juste place avec une bonne reconnaissance au niveau des conditions de travail pour garder notre personnel. […] On peut passer une journée de travail sans manger et en fin de compte, on a une prime d’environ 7$ pour ce sacrifice », explique le porte-parole des paramédics de Sorel-Tracy, Bruno Ostiguy.

Bruno Ostiguy

Ce dernier explique que la situation n’est pas vécue qu’à Sorel-Tracy et que le gouvernement doit s’empresser de s’entendre avec toutes les centrales syndicales. « Le gouvernement octroie des contrats aux entreprises privées qui elles gèrent le contrat avec les employés. C’est une entreprise privée qui est subventionnée par le gouvernement qui dépend des conditions du gouvernement. Alors nous, le message aujourd’hui est envers le gouvernement et le premier ministre François Legault. »

Offrant des services de première ligne, les paramédics sont conscients d’avoir la vie des gens entre les mains et tentent par tous les moyens de se faire entendre sans jamais brimer les droits des usagés et du personnel hospitalier. « Ça fait environ 6 mois que nous sommes en grève. On ne brime jamais les soins aux patients. On fait ce qui est essentiel, mais les choses que l’on peut laisser de côté et qui n’ont aucun impact sur la vie du patient, on les laisse à d’autres. […] Par exemple, on amène les patients jusqu’au lit de destination. On ne fait plus l’enregistrement des dossiers, on laisse ça à la secrétaire. »

Au moment d’écrire ces lignes, nous n’avons toujours pas joint le député Jean-Bernard Émond alors que son bureau de circonscription est fermé pour les vacances.

—-

À Lire
Manifestation des paramédics
« Je suis convaincu qu’une entente sera conclue bientôt » – Jean-Bernard Émond

24 juillet 2022

En plus de faire valoir leur présence, les paramédics ont brûlé symboliquement leur convention collective qui est échue depuis avril 2020.

Publicité

Publicité