SorelTracy Magazine - Jeudi, 20 juin 2024

Mardi 19 septembre, 2023

Les membres du syndicat des profs du cégep de Sorel-Tracy votent en faveur de la grève

Les membres du Syndicat des enseignants et enseignantes du Cégep de Sorel-Tracy réunis en assemblée générale se sont dotés d’un mandat de grève à exercer dans le cadre de la présente ronde de négociation du secteur public. En plus d’être rassemblés au sein de l’Alliance des syndicats de professeures et professeurs de cégep (ASPPC) qui réunit l’ensemble du personnel enseignant du réseau collégial, le Syndicat des enseignants et enseignantes du Cégep de Sorel-Tracy fait également partie du Front commun intersyndical.

« Cette décision collective exprime clairement la position de nos membres concernant les offres actuelles du gouvernement : elles ne sont tout simplement pas acceptables, ni en ce qui a trait au salaire et à la retraite, ni en ce qui concerne les conditions d’exercice de la profession enseignante au collégial », de déclarer Louis-Philippe Paulet, président.

« Alors que d’ici 2030 la majeure partie des emplois créés sur le marché du travail demanderont au minimum un diplôme d’études collégiales, les cégeps se trouveront une nouvelle fois au coeur des défis que devra relever la société québécoise. Or, ce n’est pas en passant au tout à distance et en ne valorisant pas suffisamment la profession que l’on pourra les relever. L’attraction et la rétention du personnel dans nos services publics, tout comme l’éducation, doit devenir une réelle priorité gouvernementale », de préciser Mr. Paulet.

Le Syndicat des enseignants et enseignantes du Cégep de Sorel-Tracy est affilié à la FEC-CSQ et fait partie du Front commun.  Les résultats dévoilés aujourd’hui s’inscrivent dans un grand mouvement de grève sans précédent au cours des 50 dernières années, lequel regroupe plus de 420 000 travailleuses et travailleurs des réseaux publics de la santé et des services sociaux, de l’éducation et de l’enseignement supérieur.

Devant la fermeture du gouvernement du Québec après bientôt un an de négociations, rappelons que l’ensemble des syndicats constituant le Front commun ont entamé une vaste tournée d’assemblées générales afin de se doter d’un mandat de grève pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée (GGI).

Le mandat précise de plus que le déclenchement de la GGI sera précédé de séquences de grève.

Les membres de la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS concernés sont appelés à se prononcer démocratiquement, par vote secret. La tournée d’assemblées générales se tiendra jusqu’au 13 octobre 2023 et le Front commun fera le point sur la situation après cette date.

Le Syndicat des enseignants et enseignantes

Publicité

Publicité