SorelTracy Magazine - Samedi, 4 Décembre 2021

Lundi 1 novembre, 2021

Les membres du Conseil de la MRC de Pierre-De Saurel veulent augmenter le couvert forestier régional d’au moins 10 %

Sorel-Tracy, le 1er novembre 2021 – Dans le but de favoriser la biodiversité, les membres du Conseil de la MRC de Pierre-De Saurel ont convenu d’augmenter de 10 % la superficie occupée par le couvert forestier, en la faisant passer de 20 à 30 % du territoire total. Ils prévoient ainsi réfléchir aux actions qui leur permettraient d’atteindre cet objectif.

Cette volonté s’appuie sur le fait qu’il est scientifiquement reconnu qu’avoir un couvert forestier représentant 30 % du territoire est le minimum requis pour parvenir à limiter les pertes de biodiversité d’un territoire, c’est-à-dire la diversité de ses populations fauniques et floristiques.

C’est dans le cadre de l’analyse du Règlement de contrôle intérimaire (RCI) touchant la cohabitation des usages agricoles et non agricoles ainsi que la préservation des boisés que les élus ont initié cette discussion. Le tout faisant suite à une demande de modification du règlement pour y intégrer des dispositions concernant la ligniculture, soit la culture intensive destinée à la production de bois.

En effet, certains propriétaires terriens ont planté des arbres avec l’objectif de les récolter une fois à leur maturité (travaux de ligniculture), mais le RCI ne faisait pas de distinction entre les lignicultures et les boisés naturels. Le nouveau RCI vient donc faire cette distinction et dicter de nouvelles dispositions afin d’encadrer ce type d’activité sur le territoire. On vient aussi préciser qu’il est obligatoire de se procurer un certificat d’autorisation pour procéder à ce genre de travaux. De plus, la modification du RCI vient établir de nouveaux standards en matière d’implantation et de pérennité du reboisement.

L’objectif initial du RCI, adopté en 2003, était justement la préservation des boisés. Cet objectif est non seulement maintenu, mais sera renforcé à la lumière des réflexions découlant de l’analyse de cette modification du RCI. Dans ce contexte, les membres du Conseil ont convenu d’établir rapidement, en collaboration avec l’équipe du service de la gestion du territoire, des objectifs précis et des actions concrètes pour optimiser l’implication de la MRC, des municipalités et des contribuables concernés.

Ces actions pourraient éventuellement prendre la forme :

– de campagnes de sensibilisation, d’information et de communication pour démontrer les bénéfices liés à ces objectifs;

– de campagnes de promotions des divers programmes d’aide financière ou de distributions d’arbres actuellement en vigueur (gouvernementaux, communautaires ou privés);

– d’inventaires pour déterminer les lieux propices à la plantation d’arbres en vertu de leur relief, de leur superficie non propice à la pratique de l’agriculture, de la composition des sols, etc.

Déjà, le plan régional des milieux naturels (PRMN), présentement en élaboration, pourrait servir de référence afin d’établir les actions adéquates pour atteindre les objectifs. Cette importante référence démontre d’ailleurs toute l’importance d’assurer la mise en oeuvre de ce plan régional!

Source : Josée-Ann Bergeron | MRC de Pierre-De Saurel

Publicité

Publicité