SorelTracy Magazine - Mardi, 16 avril 2024

Samedi 23 mars, 2024

Premier match quart de finale

Les Éperviers s’inclinent de justesse à Laval

(Jean Doyon) – C’est devant une foule bruyante de 2508 spectateurs au Colisée de Laval que débutait la série quart de finale #1 dans la LNAH, pour l’obtention de la Coupe Evirum, opposant les Éperviers de Sorel-Tracy qui rendaient visite aux Pétroliers de Laval.

Malgré la surprenante résistance des Éperviers de Sorel-Tracy face aux Champions de la saison régulière, les Pétroliers de Laval, ces derniers l’ont emporté in extremis par la marque de 4 à 3.

Il fallait s’y attendre, les Pétroliers sont sortis fort en première période, mais étonnamment ce sont les Éperviers qui ont ouvert le pointage dans le match, malgré les attaques soutenues des adversaires.  Et comme dans tout bon premier match des séries dans la LNAH, l’indiscipline a été omniprésente dans ce vingt minutes.

Dans un 2 contre 1, à la 2e attaque seulement des Sorelois, Guillame Gauthier a profité de ce surnombre pour déjouer le gardien partant pour Laval, Domenic Graham d’un tir parfait sur une aide de Antoine Waked.  Mais, les Pétroliers ont rapidement nivelé le pointage un peu plus de 2 minutes plus tard grâce au travail devant le filet de Jean-Philippe Chabot qui venait de recevoir une passe de Garrett Clarke.

En milieu de période, Sorel-Tracy marque sur un jeu de puissance. André Bouvet-Morissette a profité d’un court retour de lancer d’Antoine Waked pour redonner l’avance aux hommes de Christian Deschênes. Mais les Éperviers écopent de pénalités et se retrouvent à travailler à 3 contre 5 et c’est alors que le gardien Philippe Desrosiers a pris les choses en main en étant très solide.

C’est Raphaël Bussières qui est venu égaliser le pointage 2 à 2 en contournant le filet par derrière pour revenir faufiler la rondelle dans le but. Le jeu a été longuement revu par les arbitres, pour être finalement accordé. On craignait que le filet eût quitté ses amarres avant que la rondelle entre dans le but.

Le bal des punitions s’est poursuivi en fin de 2e période, mais cette fois c’était au tour des Éperviers de bénéficier d’un avantage de deux hommes au tout début de la 2e période. Résultat, à 24 secondes André Bouvet-Morissette marque (Bilodeau, Gauthier), alors que l’équipe était en plein contrôle du jeu.

Le jeu est physique et Laval égalise à la faveur de Jonathan Joenette qui exécuta un lancer vers le but, pour frapper une lame de patin devant Desrosiers, changer de direction et entrer dans le but (Hamelin, Léveillée). C’est alors égal 3 à 3.

Une 2e période moins folle, mais beaucoup plus serrée et disciplinée.

Après une incroyable chance de marquer ratée par Ayotte en 3e période, le jeu s’est transporté dans la zone de Sorel-Tracy, et à la 8e minute de jeu, les hommes de Daniel Gauthier mettaient beaucoup de pression dans la zone soreloise.

Malgré la bonne tenue de Philippe Desrosiers, les Pétroliers jouent de chances et prennent les devants grâce à un tir de Matthew Medley de la ligne bleue qui ira frapper la rampe derrière Desrosiers pour revenir frapper la jambière du gardien et terminer sa course dans le but.

Même avec beaucoup de pression en zone adverse de la part des Éperviers dans les deux dernières minutes de jeu, à six contre quatre en plus, grâce à une punition contre Laval et le gardien retiré chez les Sorelois, les Éperviers ne sont pas parvenus à battre Graham et ont dû s’avouer vaincus par la marque de 4 à 3.

Laval remportait donc le premier match de cette série expéditive 3 de 5 et affrontera à nouveau les Éperviers samedi soir à 19h30 au Colisée Cardin.

Les lancers: 38-34 en faveur de Laval, et le choix des Trois Étoiles: 1- Jean-Phillip Chabot, 2- Raphael Bussières, 3- Philippe Desrosiers.

 

Publicité

Publicité