SorelTracy Magazine - Lundi, 6 février 2023

Vendredi 9 Décembre, 2022

Recherche sur la qualité de l’onde au Cégep de Sorel-Tracy

Les données font couler beaucoup d’encre auprès de différents comités scientifiques

Installation réalisée chez CNC Tracy. Il s’agit d’une installation complète pour la mesure des courants et des tensions. Il est important de mentionner aux entreprises intéressées qu’une mesure de tensions seulement n’est aucunement invasive et peut être satisfaisante pour notre recherche. Crédit photo : Gracieuseté

Sorel-Tracy, le 8 décembre 2022. Le Cégep de Sorel-Tracy a récemment obtenu une subvention qui permettra au professeur du programme Technologie du génie électrique, automatisation et contrôle, Philippe Blanchard, de consacrer 60 % de sa tâche d’enseignement à la recherche au cours de l’année 2023. L’exécution de ce projet de recherche se tiendra principalement en plein coeur du Cégep au sein du LabIDEA, le laboratoire collaboratif du Cégep.

La subvention inclut aussi des heures pour la rémunération des personnes étudiantes des programmes Technologie du génie électrique, Techniques de génie mécanique et Techniques de l’informatique. Il est aussi possible que le programme préuniversitaire en Sciences de la nature s’implique dans ce projet.

La recherche porte sur la mesure de la qualité de l’onde dans les réseaux électriques. Celle-ci est mise à mal par les récentes technologies telles que les chargeurs de voitures électriques, les microréseaux constitués de fermes d’éoliennes et de panneaux solaires ainsi que les variateurs de vitesse régénératifs. Un enjeu de la recherche est d’avoir un appareil capable de mesurer sur de longues périodes les perturbations à haute fréquence causées par ces équipements.

Pour développer un tel instrument, il y a des défis d’instrumentation, de puissance de calcul ainsi que de stockage des données. L’équipe a déjà développé deux prototypes d’un tel instrument. Avec les leçons apprises, ce projet permettra de fabriquer, entre les murs du Cégep, une troisième itération encore plus performante pour ainsi pouvoir collecter plus de données sur la problématique.

Mentionnons que le projet a d’abord été initié par l’ingénieur Roger Bergeron, chercheur et retraité de l’Institut de recherche en électricité du Québec (IREQ). Benjamin Couture, aussi ingénieur, s’est ensuite greffé à ce projet en faisant l’entière conception électronique des deux premières versions de l’instrument.

Depuis plus de trois ans, le professeur Philippe Blanchard du Cégep de Sorel-Tracy s’est joint au projet. Ce dernier réalise un doctorat en génie électrique à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) au sein du laboratoire des signaux et systèmes intégrés (LSSI) et de la Chaire de recherche sur les signaux et l’intelligence des systèmes haute performance.

S’ajoutent à cette recherche, le professeur Daniel Massicotte, titulaire de la chaire et directeur du LSSI et Manouane Caza-Szoka, chercheur postdoctoral à l’UQTR. Les travaux de thèse de M. Blanchard vont contribuer à proposer de nouvelles méthodes de mesure et de traitement des données issus de l’appareil en développement. Ces méthodes seront destinées à être exécutées dans les technologies de calculs des plus récentes.

Le Cégep et les différents collaborateurs tiennent à remercier l’entreprise CNC Tracy qui a permis de réaliser des mesures avec nos instruments dans leur usine de fabrication mécanique. Soulignons notamment l’apport de messieurs Philippe Caplette, président et directeur d’usine, qui s’est investi sans hésiter dans ce projet ainsi que celui de Marc Chapdelaine, électromécanicien qui nous a accompagnés dans toutes les interventions techniques au sein de l’entreprise. Les données amassées ont déjà fait couler beaucoup d’encre dans les différents comités scientifiques qui travaillent sur ce sujet. Ainsi, nos résultats seront présentés à la CIRED 2023 à Rome en Italie.

Les chercheurs s’efforcent de trouver d’autres sites comme CNC Tracy pour réaliser de nouvelles mesures. Il s’agit d’une situation gagnant-gagnant pour les entreprises puisqu’un rapport sur la qualité de l’onde est remis à la fin des travaux. Les entreprises intéressées peuvent communiquer directement avec M. Philippe Blanchard philippe.blanchard@cegepst.qc.ca.

Enfin, des remerciements vont aussi aux gens qui ont appuyé la candidature du Cégep à la demande de subvention : M. Scott Mercer, ingénieur principal chez BC Hydro et M. Bruno Fazio, président au Conseil canadien des normes pour le comité CSC/IEC/SC77A.

Publicité

Publicité