SorelTracy Magazine - Lundi, 26 février 2024

Lundi 27 mars, 2023

Les débardeurs du port de Sorel-Tracy signent une nouvelle convention collective

(STM) – Il n’y aura finalement pas de grève au port de Sorel ce printemps. Après 17 séances de négociation depuis juin 2022, le syndicat représentant les débardeurs de Sorel-Tracy (SCFP 4333) et la partie patronale ont signé hier une nouvelle convention collective.

D’une durée de quatre ans, soit jusqu’au 31 décembre 2025, celle-ci prévoit notamment une hausse salariale totale de 16,5 % ainsi que la mise en place d’un plancher d’emplois de 30 salariés pour le groupe des seniors et de 10 salariés pour le groupe des réguliers. De plus, les salariés réguliers obtiennent un régime de retraite.

La partie syndicale avait demandé récemment la conciliation et adopté un mandat de grève, mais ce moyen de pression n’a finalement pas été nécessaire. L’entente a été ratifiée le 13 mars dernier par les débardeurs lors d’une assemblée syndicale.

L’ancienne convention était échue depuis le 19 décembre 2021.

« Nous sommes satisfaits de plusieurs gains obtenus et d’être parvenus à une entente négociée, malgré les difficultés. Nous regardons désormais vers l’avenir », a déclaré Yves Lussier, président du SCFP 4333.

Comptant près de 135 000 membres au Québec, le SCFP représente le Syndicat des débardeurs du port de Montréal ainsi que les débardeurs des ports de Québec, Trois-Rivières, Sorel, Matane, et les débardeurs d’Arrimage du Saint-Laurent (Baie-Comeau), pour un total de 1715 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les municipalités, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre ainsi que le secteur mixte. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.


En lien avec l’article :
Les débardeurs du port de Sorel-Tracy se dotent d’un mandat de grève

Publicité

Publicité