SorelTracy Magazine - Vendredi, 23 février 2024

Mardi 30 janvier, 2024

Sélection des projets éoliens de Boralex par Hydro-Québec sur le Ndakina

Les Conseils des Abénakis d’Odanak et de Wôlinak réagissent


Les Conseils des Abénakis d’Odanak et de Wôlinak ont réagi avec déception à l’annonce de la sélection de Boralex pour les projets de parcs éoliens Monnoir et Arthabaska situés sur le Ndakina – le territoire ancestral de la Nation W8banaki (Abénakise).

Dans son document d’appel d’offres, Hydro-Québec soulignait clairement l’importance d’engager un dialogue avec les peuples autochtones concernés, permettant ainsi leur participation dans ces projets afin d’assurer des retombées économiques équitables et une implication dans les décisions concernant leur territoire ancestral, notamment par une consultation adéquate. Ces critères sont considérés comme un minimum indispensable pour respecter les droits de la Nation W8banaki, critères qui n’ont pas été respectés par Boralex. En effet, les deux projets proposés par Boralex se situent sur le Ndakina sans pour autant prévoir une quelconque participation de notre Nation.

Les Conseils des Abénakis d’Odanak et de Wôlinak surveilleront attentivement les prochaines étapes des projets éoliens Monnoir et Arthabaska. Le directeur général du Conseil des Abénakis d’Odanak, Daniel G. Nolett, déclare : « Nous sommes déçus par le non-respect de l’intention derrière les conditions énoncées dans l’appel d’offres. Le dialogue avec les Premières Nations touchées par ces projets est essentiel pour un développement équilibré et respectueux des droits ancestraux et issus de traités. Nous continuerons à défendre nos droits et à suivre de près toutes les étapes du processus. »

Le directeur général par intérim du Conseil des Abénakis de Wôlinak, Mathieu McMurray, ajoute : « Nous sommes déterminés à faire valoir nos droits et à participer activement aux prochaines étapes telles que le processus d’évaluation environnementale afin de garantir la protection du territoire ancestral w8banaki. »

Nous soulignons l’importance d’un dialogue inclusif et d’une coopération mutuellement bénéfique entre les promoteurs et les Premières Nations. Les Conseils anticipent avec espoir des collaborations fructueuses qui respectent les droits w8banaki et contribuent positivement au développement durable de la région.

Conseil des Abénakis d’Odanak

Publicité

Publicité