SorelTracy Magazine - Dimanche, 21 avril 2024

Mardi 4 avril, 2023

Les cols bleus de la Ville de Sorel-Tracy s’impatientent

Les membres étaient présents à la séance du Conseil hier soir. Photo Courtoisie

(Stéphane Martin, 4 avril 2023) – Les cols bleus de la Ville de Sorel-Tracy ont profité de la dernière assemblée ordinaire du conseil municipal pour questionner les élus à propos des négociations en cours.

S’ils voulaient obtenir des réponses claires à leurs questions, ils se sont plutôt heurtés à un maire qui ne souhaite pas négocier sur la place publique.  « On veut savoir ce qui se passe, parce que ça fait 15 mois qu’on nous dit qu’on écoute, qu’on est sensible et qu’il faut régler le dossier. La question que je vous pose, qui donne les mandats ? […] Je vous demande d’exercer un leadership dans ce dossier-là et de le régler une fois pour tout », questionne la présidente du Conseil central de la Montérégie (CSN), Annette Herbeuval, qui n’aura pas trouvé de réponse à ses questions.

« Vous avez voté des augmentations de taxes pour justifier qu’il y avait de l’inflation et être capable de garder la Ville a une hauteur acceptable. Pensez-vous que donner 2% aux employés peut améliorer leur pouvoir d’achat ? », ajoute le président de CSN construction, Pierre Brassard.

Patrick Péloquin

« Les négociations sont en cours, il y a une autre journée de médiation prévue le 13 avril. C’est certain que je ne vais pas argumenter sur la place publique de tous les éléments qui sont là. On a toujours 3 principes sur lesquels on base nos négociations et la façon dont on gère la Ville. C’est toujours l’équité à l’interne avec tous les employés de la Ville, c’est aussi l’équité à l’externe avec toutes les autres villes comparables du Québec et c’est toujours aussi dans la capacité de payer de la Ville de Sorel-Tracy. Bien sûr, on veut s’entendre avec tous nos employés, mais il faut aussi le faire dans ces 3 principes-là », de répondre Patrick Péloquin qui a martelé cet argumentaire aux autres intervenants qui ont pris la parole par la suite.

Les cols bleus de Sorel-Tracy sont sans convention collective depuis le 1er janvier 2022. Les syndiqués ont en poche un mandat de 21 jours de grève.

Photo Courtoisie

Les cols bleus de Sorel-Tracy sont sans convention collective depuis le 1er janvier 2022. Photo Courtoisie

Les syndiqués ont en poche un mandat de 21 jours de grève. Photo Courtoisie

Publicité

Publicité