SorelTracy Magazine - Vendredi, 30 septembre 2022

Lundi 15 août, 2022

Trois inondations en 6 mois

Les Boulet gardent la tête haute pour la grande famille Fougasse

Jean-Philippe et Marcel Boulet – Photo Stéphane Martin

(Stéphane Martin, 15 août 2022) – Le malheur semble s’acharner sur les propriétaires du restaurant Le Fougasse de Sorel-Tracy. L’établissement situé au coin des rues du Roi et Augusta a été victime de trois inondations en 6 mois.

Photos tirées du Facebook du Fougasse

L’histoire commence au début de l’année alors que les restaurateurs sont touchés par la pandémie de COVID-19.  Comme plusieurs, le restaurant Le Fougasse offrait un service de repas prêt-à-emporter.  Le 20 janvier allait changer les choses pour la famille Boulet. « On s’est retrouvé avec 10 pieds d’eau à la grandeur de nos deux caves. L’inondation a été causée par un bris d’aqueduc sur Augusta. Il y avait tellement d’eau dans la cave que c’est venu toucher les planchers à l’étage. Automatiquement, il a fallu tout défaire, le restaurant était à rebâtir au complet. Nous avons perdu des milliers d’items, dont notre cave à vin blanc. C’est certain que l’on est assuré, mais ce sont des choses que l’on ne retrouvera pas », explique le copropriétaire, Jean-Philippe Boulet.

Alors que le restaurant est en rénovation depuis des mois qui semblent interminables pour les propriétaires, un deuxième coup d’eau est survenu en juillet pendant une pluie torrentielle. Pour ajouter au malheur, le même tuyau qui a brisé en janvier s’est fissuré la semaine dernière occasionnant un dégât d’eau de plus de 2 pieds dans la cave.

« Ce sont des choses que l’on ne peut pas s’imaginer quand ça fait 25 ans que l’on est ouvert et que l’on n’a jamais connu ça. La première fois, nous étions un peu découragés, la 2e fois, on s’est dit qu’il s’agissait d’une pluie exceptionnellement forte. Cette 3e fois, c’est le même morceau qui brise à gauche plutôt qu’à droite. Tu as le choix, tu t’assieds et tu te décourages ou tu prends ça en riant. On se dit que ce qui arrive actuellement n’arrivera plus jamais. On garde le moral en espérant que la Ville prenne les mesures pour ne plus que ça arrive. C’est notre souhait actuellement », ajoute le copropriétaire Marcel Boulet.

« On a toujours vécu de la restauration, pour nous c’est une passion. On veut recommencer à faire le travail qu’on aime. Avec pratiquement 8 mois d’attente, on a très hâte, on se retrousse les manches et l’on continue pour la grande famille du Fougasse. Quand on a fermé en janvier, on avait plus de 45 employés. On a hâte de rassembler tout notre monde, recommencer à les faire travailler et à servir nos clients. On s’ennuie de nos gens et de faire notre passion », ajoute Jean-Philippe qui remercie au passage la clientèle pour la compréhension et les entrepreneurs en construction qui se dévouent à la tâche.

« L’objectif lors de la première inondation était d’ouvrir les portes en septembre ou en octobre. Avec les derniers dégâts, on ignore notre date d’ouverture. Nous honorons nos engagements que nous avions avec la salle de réception l’Annexe. Cependant, comme nous n’avons plus de cuisine, on ne prend pas de nouveau contrat de location », de conclure le restaurateur qui espère que la Ville prendra les moyens nécessaires pour remédier à ces bris de conduites qu’il qualifie de désuètes.

Publicité

Publicité