SorelTracy Magazine - Jeudi, 26 mai 2022

Vendredi 6 mai, 2022

Le transport collectif se mobilise pour obtenir du financement de Québec

(Équipe STM, 6 mai 2022) – La STC de Pierre-De Saurel, membre de l’Union des transports adaptés et collectifs du Québec (UTACQ), demande à Québec de respecter ses engagements et de verser les subventions promises.

Simon Berthiaume (Photo d’archives)

Selon le communiqué émis, la situation serait intenable pour le transport collectif et adapté en région en attente de l’aide de Québec depuis plus d’un an.  « Les services de transport collectif et adapté en Montérégie se retrouvent dans une situation critique. Malgré une aide financière promise pour l’année 2021, toujours aucun versement de cette subvention n’a été fait. Plus encore, certains montants de subvention n’ont toujours pas été confirmés pour l’année 2021 », mentionne le directeur général de la STC de Pierre-De Saurel, Simon Berthiaume.

« Maintenant en avril 2022, nous nous interrogeons sur notre capacité à maintenir les services. C’est pourquoi l’UTACQ lance un appel ultime au gouvernement afin que les sommes impayées en 2021 soient finalement versées. »

L’UTACQ demande également que le programme d’aide au développement du transport collectif (PADTC) et du programme de subvention en transport adapté (PSTA) soit adapté aux réalités de chaque territoire, mais aussi à l’augmentation importante des coûts de transport autant en taxi qu’en autobus.

« Le milieu municipal a fait sa part, c’est maintenant au gouvernement du Québec d’agir et à tout le moins de respecter ses engagements. On ne peut pas sérieusement parler de développer la mobilité durable en laissant s’effriter les services existants et en ne se préoccupant pas des citoyens des régions. Un financement prévisible, récurrent et flexible est nécessaire », ajoute président du conseil d’administration de l’UTACQ, Marc-André Avoine.

Le 1er avril dernier, une résolution a été adoptée à l’unanimité par la Fédération québécoise des municipalités (FQM) demandant au « ministère des Transports d’effectuer immédiatement le versement des aides financières impayées pour l’année 2021 ». Cette demande n’a elle non plus pas eu d’écho à Québec.

Publicité

Publicité