SorelTracy Magazine - Vendredi, 12 juillet 2024

Samedi 7 octobre, 2023

Le Syndicat du CISSS de la Montérégie-Est-CSN adopte un mandat de grève

Les travailleuses et les travailleurs du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du CISSS de la Montérégie-Est – CSN ont adopté massivement un mandat de grève pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée pour faire avancer la négociation du secteur public.

Les résultats dévoilés hier s’inscrivent dans un grand mouvement de grève sans précédent au cours des 50 dernières années, lequel regroupe plus de 420 000 travailleuses et travailleurs des réseaux publics de la santé et des services sociaux, de l’éducation et de l’enseignement supérieur.

Selon le syndicat, devant la fermeture du gouvernement du Québec après bientôt un an de négociations, l’ensemble des syndicats constituant le Front commun ont entamé une vaste tournée d’assemblées générales afin de se doter d’un mandat de grève pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée (GGI).  Le mandat précise de plus que le déclenchement de la GGI sera précédé de séquences de grève.

Les membres de la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS concernés sont appelés à se prononcer démocratiquement, par vote secret. La tournée d’assemblées générales se tiendra jusqu’au 13 octobre 2023 et le Front commun fera le point sur la situation après cette date.

« Le gouvernement dit partout qu’il veut améliorer l’organisation du travail. Pourtant, aux tables de négociation, il n’y a rien qui bouge. Les porte-paroles patronaux n’ont pas de mandat pour avancer. Le gouvernement fait comme s’il avait la science infuse. Il n’y a que ses priorités qui comptent. Il refuse toujours d’entendre les solutions des travailleuses et des travailleurs. C’est pour que ça débloque que les travailleuses et travailleurs du CISSS de la Montérégie-Est ont voté pour un mandat de grève », a déclaré Daniel Laroche, président du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du CISSS de la Montérégie-Est – CSN.

Publicité

Publicité