SorelTracy Magazine - Vendredi, 1 mars 2024

Mercredi 31 mai, 2023

Grève des cols bleus de Sorel-Tracy

Le président du syndicat invite ses membres à ne pas commettre de gestes déplorables

(Stéphane Martin, 31 mai 2023) – Certains méfaits sont constatés actuellement sur le territoire de la Ville de Sorel-Tracy qui touchent directement les services offerts à la population.  Sans pouvoir porter formellement des accusations, certains pointent du doigt les syndiqués des cols bleus de la Ville qui sont actuellement en grève générale illimitée.

Sur une photo que l’on a fait parvenir au SorelTracy Magazine, on peut apercevoir que les pneus d’une estrade mobile servant aux Régates ont été déjantés de sorte que l’infrastructure ne peut plus être déplacée et qu’il est dangereux d’y asseoir des spectateurs.  « C’est déplorable puisqu’il s’agit de travail effectué en partie par des bénévoles qui se dévouent pour que la Ville soit vivante avec de belles activités pour la population », peut-on lire dans une note qui accompagne la photo.

D’autres méfaits ont été signalés à notre service de nouvelles. En plus des autocollants que l’on peut constater partout sur le territoire, on nous rapporte que le marbre et des buts ont été arrachés sur des terrains de baseball, que des minuteries d’éclairage de terrains sont déréglées ayant pour conséquence que les lumières éteignent en plein match.  On signal également des toilettes chimiques renversées, des vitres brisées sur des véhicules de la Ville et des poubelles condamnées sans sac à ordures de sorte que les déchets s’accumulent aux alentours.

Martin Gingras (Photo Archives)

Contacté à ce sujet, le président du syndicat des cols bleus de la Ville de Sorel-Tracy, Martin Gingras, n’approuve aucunement ces actes.  « Il y a certains événements, que je pourrais qualifier de déplorables, qui sont parvenus à mes oreilles. Il m’est cependant impossible de confirmer ou d’infirmer qu’il s’agit de gestes posés par nos membres. Si tel est le cas, je n’approuve aucunement ces actes. Je ne peux pas surveiller chacun d’entre eux. »

« C’est le genre de choses qui peuvent nous faire perdre l’appui de la population qui est derrière nous actuellement.  On le constate chaque jour sur nos lignes de piquetage, on klaxonne et on nous dit de ne pas lâcher. Il ne faut pas perdre ça et j’invite nos membres à continuer de respecter la population et à ne pas céder à la tentation de commettre des gestes déplorables même si l’on est tanné de la longueur des négociations qui n’aboutissent pas », ajoute M. Gingras.

Rappelons que les employés cols bleus de la Ville de Sorel-Tracy ont déclenché, le 17 mai dernier, une grève générale illimitée qui affecte certains services aux citoyens. La convention collective de ces travailleurs est échue depuis le 31 décembre 2021.

Publicité

Publicité