SorelTracy Magazine - Dimanche, 21 avril 2024

Vendredi 16 février, 2024

Le préfet Vincent Deguise s’adresse pour une première fois aux gens d’affaires

(Stéphane Martin, 16 février 2024) – Élu en novembre dernier, le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Vincent Deguise, livrait jeudi un discours devant les gens d’affaires de la région lors du Dîner du préfet organisé par Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy.

Le jeune préfet a vite fait de mettre la table avec un portrait lucide de la région.  « On a encore de la difficulté à augmenter le nombre de personnes qui résident dans notre MRC tout en vivant, en même temps, à une crise du logement sans précédent. La pénurie de main-d’œuvre exerce une pression énorme sur nos entreprises, nos commerces et nos services. Une pression qui risque d’être plus grande encore lorsque de grands projets industriels vont se développer chez nous, mais aussi autour de nous avec le Port de Montréal à Contrecœur et avec des entreprises de la filière batterie à McMasterville ou à Bécancour », note Vincent Deguise.

« Je vais proposer à mes collègues du Conseil d’entreprendre pour la MRC, comme organisme municipal, une planification stratégique.  La Ville de Sorel-Tracy l’a fait avec succès, c’est notre tour. […]  La MRC a des compétences qui lui sont propres et qui sont complémentaires à celles des municipalités locales. Voilà pourquoi une planification stratégique de la MRC s’impose pour clarifier nos relations, pour mobiliser le conseil de la MRC et son personnel autour d’objectifs clairs et pour que la MRC joue son rôle d’organisme municipal de concertation et de cohésion des 12 municipalités, de concert avec leurs partenaires. Nous pourrons ainsi en revoir la gouvernance pour améliorer son agilité et son efficacité. »

De l’argent pour l’environnement

L’environnement est également au cœur des priorités de Vincent Deguise qui avait une nouvelle à dévoiler à cet effet.  « C’est la MRC qui reçoit le mandat de la réalisation du Plan climat régional qui vise à soutenir la transition climatique locale en diminuant collectivement notre empreinte carbone. Je suis heureux d’annoncer que la MRC a reçu la confirmation de l’attribution d’une enveloppe de 1 257 000$, sur les 500 M$ annoncés la semaine dernière pour appuyer la planification et la mise en œuvre du plan qui doit être réalisé d’ici trois ans. »

Le dossier du prolongement de l’autoroute 30 a également refait surface lors de l’allocution du préfet.  « Nous devons à tout prix ouvrir l’autoroute 30 vers l’est pour nous désenclaver et réussir à soutenir tout le secteur de la logistique du transport qui explosera avec l’augmentation du trafic de conteneurs au terminal de Contrecœur.  Rappelez-vous qu’on parle de plus d’un million et demi de ces conteneurs qui transiteront par le Port de Montréal à Contrecœur. Mais ça doit se faire dans le respect de la transition écologique », mentionne Vincent Deguise qui a confirmé lors de la période de questions qu’une nouvelle enveloppe était disponible afin de réaliser l’étude sur la mobilité des transports. Le premier appel d’offres n’aura pas permis d’aller de l’avant dans le dossier puisqu’aucun soumissionnaire n’a déposé une soumission afin de réaliser l’étude.

Le préfet a conclu son discours en insistant sur le fait que sa jeunesse ne rime pas nécessairement avec inexpérience.  « Je suis reconnaissant à mes collègues pour la confiance qu’ils m’ont accordée. Ils travaillent sans relâche avec moi. Ils ont élu à ce poste le plus jeune membre du conseil. Je tiens à vous dire aujourd’hui qu’au même titre que tous ces jeunes que vous voyez de plus en plus assumer des postes de responsabilités dans la région, je suis ici pour prendre le relais en poursuivant le travail qui a déjà été accompli. En construisant et en consolidant ce qui a été entrepris en étant très conscient de ce qui a été fait jusqu’ici. Je souhaite, humblement, être un trait d’union entre les générations. »

Publicité

Publicité