SorelTracy Magazine - Mardi, 9 août 2022

Jeudi 7 juillet, 2022

Le monument funéraire de Wolfred Nelson retrouve ses lettres de noblesse

(Stéphane Martin, 7 juillet 2022) – Le comité du patrimoine de la Ville de Sorel-Tracy dévoilait jeudi matin le monument funéraire nouvellement restauré du patriote Wolfred Nelson. L’homme est enterré au cimetière anglican de la rue du Collège.

Il aura fallu trois jours de travail acharné au sculpteur Paul Salois qui a remis la pierre en état, en plus de repeindre l’épitaphe à la main.  « Ç’a été un beau défi, il y a des inscriptions qui étaient gravées sur la pierre et qui avaient disparu. Il a fallu retrouver les mots. Ç’a été un travail de moine et je suis satisfait de ma réalisation », déclare l’artiste.

Cette restauration aura coûté 3 500 $ aux contribuables. Le montant est financé à même les activités financières de la Ville de Sorel-Tracy.

Le maire suppléant ne cachait pas sa joie de retrouver la pierre tombale sur son socle.  « Ça me touche de savoir que près de 160 ans après son décès, on se souvient encore de Wolfred Nelson qui a été un grand patriote, mais également maire, député, médecin et avocat. Je suis vraiment ému et on en est tous très fiers », laissait savoir Martin Lajeunesse.

« Notre intention est de faire la citation du cimetière anglican au niveau national. D’avoir restauré ce joyau fait en sorte que les gens qui font le tourisme patrimonial, qui font la route des patriotes vont venir ici et voir cette pierre tombale. Wolfred Nelson est le seul patriote qui a grandi ici et qui se retrouve dans tous les livres d’histoire du Québec », ajoutait en conclusion le conseiller du quartier des Patriotes et président du comité du patrimoine, Patrick Péloquin.

Sur la photo: Jocelyn Mondou (Conseiller), Patrick Péloquin (Conseiller et président du comité du patrimoine), Martin Lajeunesse (Maire suppléant et vice-président du comité du patrimoine), Geoffrey S. Packwood (Directeur Général à la Société Historique Pierre-de-Saurel) et Paul Salois (Sculpteur).

À propos de Wolfred Nelson

Fils de loyalistes, Wolfred Nelson naît à Montréal en 1791 avant de déménager, à l’âge de trois ans, à Sorel (la ville est alors nommée William-Henry). Devenu médecin à 20 ans, il sert dans la milice lors de la guerre de 1812 où il fait la connaissance des Canadiens-français dont il apprend à connaître et à apprécier leur culture. C’est ce qui l’incite à s’établir au village de St-Denis où il se marie à Charlotte de Fleurimont, avec qui il a eu sept enfants.

En 1827, il est élu à l’Assemblée législative dans la circonscription de William-Henry pour le Parti patriote, grâce à l’aide de son ami, le marchand Louis Marcoux, assassiné en 1834. Membre influent du parti, Wolfred Nelson devient une figure de proue de la rébellion de 1837-38 et de la Bataille de Saint-Denis au cours de laquelle lui et un groupe de patriotes repoussent les soldats britanniques. Mais la lutte armée échoue par la suite à Saint-Charles et à Saint-Eustache, ce qui conduit à son arrestation, à sa condamnation et à sa déportation aux Bermudes.

Wolfred Nelson rentre au pays en 1842. Élu député de Richelieu, il défend l’idée d’un gouvernement responsable et l’indemnisation des familles patriotes. En 1854, il devient le premier maire élu par vote populaire de Montréal. Il meurt à l’âge de 71 ans et est inhumé à Sorel.

 

Paul Salois (Sculpteur)

Publicité

Publicité