SorelTracy Magazine - Samedi, 4 Décembre 2021

Mercredi 17 novembre, 2021

Le CTTÉI inaugure un laboratoire de technologies propres unique au Canada

Michel Cantin, Vice-président, Développement et partenariats, Ouest du Québec, Desjardins, Stéphanie Desmarais, directrice générale du Cégep de Sorel-Tracy, Claude Maheux-Picard, directrice générale du CTTÉI, Cécile Michoux, présidente du conseil d’administration du CTTÉI et ingénieure séniore, changements climatiques chez Cascades, Jean-Bernard Émond, député provincial de Richelieu, adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation (volet formation professionnelle) et représentant du gouvernement du Québec, Pierre Desgranges, président du conseil d’administration du Cégep de Sorel-Tracy et président de la Caisse Desjardins Pierre-de Saurel, Serge Péloquin, maire de Sorel-Tracy, et Louis Plamondon, député fédéral de Bécancour-Nicolet-Saurel.

(Équipe STM, le 17 novembre 2021) Le Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI) inaugurait mardi un laboratoire de pointe unique au Canada, consacré au développement de l’oxydation hydrothermale et des fluides supercritiques.

Concrètement, l’expertise développée offre, entre autres, une solution au traitement des boues municipales des étangs aérés. La technologie permet de décomposer les matières organiques, détruire les polluants tout en produisant de l’énergie. « Au-delà des boues municipales, il y a toute une panoplie de résidus auxquels on pourrait s’intéresser, notamment, les résidus de papetières, les effluents hospitaliers et les microplastiques. Bref, on commence à peine à explorer tout le potentiel de cette technologie. », explique la directrice générale du CTTÉI, Claude Maheux-Picard.

L’infrastructure est le fruit de 2,5 millions de dollars canadiens d’investissements et de plusieurs années de travail de l’équipe du CTTÉI, affilié au Cégep de Sorel-Tracy. Elle a vu le jour grâce au financement de la Fondation canadienne pour l’innovation, du ministère de l’Enseignement supérieur du Québec et de Desjardins.

« Les centres collégiaux de transfert technologique sont d’importants maillons dans le domaine de la recherche scientifique et de l’innovation. Les avancées qui se font dans les laboratoires de nos collèges ont le potentiel de changer les choses de façon durable. Ce nouveau laboratoire du CTTÉI promet des retombées très importantes pour bâtir un avenir plus vert pour notre planète. Il s’agit d’un exemple probant de l’importance de la recherche pour notre société », déclare la ministre de l’Enseignement supérieur du Québec, Danielle McCann.

« Je suis fier de confirmer un appui de 100 000 $ en provenance du Fonds du Grand Mouvement au premier laboratoire d’oxydation hydrothermale à échelle pilote au Canada. Nous saluons la persévérance du Centre de transfert technologique en écologie industrielle pour sa contribution à la transition vers l’économie circulaire, un des leviers pour lutter contre les changements climatiques », ajoute le vice-président, Développement et Partenariats, Ouest du Québec chez Desjardins, Michel Cantin.

La technologie d’oxydation hydrothermale permet de traiter des résidus en décomposant les matières organiques et en détruisant les polluants, tout en produisant de l’énergie. Le procédé repose sur l’utilisation d’eau à forte température et à haute pression. Il ne fait appel à aucun solvant toxique, ne produit pas de flamme ni de fumée, et ne génère pas de composé néfaste pour l’environnement.

Il est possible de consulter une vidéo pour en apprendre davantage à l’adresse : https://vimeo.com/644393732

CTTEI_OHT_FR from CTTÉI on Vimeo.

 

Publicité

Publicité